fbpx
Adebayor : Retour sur l’incroyable parcours du gamin de Kodjoviakopé (Partie 2)

Tout récemment, notre légendaire dossard 4, Shéyi Emmanuel Adebayor annonçait sa retraite internationale. Une fin qui laisse un goût amer au regard de tout ce qu’il a apporté à notre cher pays le Togo. Ne voulant pas rentrer dans l’ingratitude, nous avons donc tenu à rendre hommage au gamin de Kodjoviakopé à travers quatre articles riches en anecdotes retraçant son parcours et son immense carrière.

Partie 2 : L’envol de l’Epervier

Après des débuts satisfaisants en Ligue 1, Shéyi est recruté à Arsenal. Là, il va éclore aux yeux du monde et connaitre l’apogée de sa carrière en clubs.

Arsenal comme rampe d’accès vers les sommets

Shéyi ne tardera pas à conquérir le cœur des fans à Arsenal. Son premier grand fait d’arme aura été de donner la victoire à son club face à l’ennemi juré Manchester United en septembre 2006. Et il ne s’arrêtera pas en si  bon chemin puisqu’il rentrera dans l’histoire du club un an plus tard comme étant le premier joueur à inscrire un triplé à l’Emirates Stadium (récemment construit).

Adebayor à Arsenal va construire sa légende, avec des prestations de haute volée, un duo de feu avec Thierry Henry, des célébrations de folie avec Emmanuel Eboué. Arsenal produisait un jeu chatoyant et avait des fans à travers le monde entier et surtout au Togo. Ainsi en 2008, Shéyi va réaliser la plus belle saison de sa carrière avec 24 buts en championnat, une 12ème place au Ballon d’or France Football et en apothéose un Ballon d’or Africain, le premier dans l’histoire pour un togolais.

Cependant l’aventure prendra fin en demi-teinte en 2009 avec des incompréhensions entre Shéyi et Wenger puis un transfert vers Manchester City. Mais avant de partir, Shéyi a laissé sa trace encore une fois en marquant un très beau retourné acrobatique en Ligue des Champions (classé parmi les plus beaux de la compétition) contre Villareal. Il termina la saison avec 6 buts en LDC : son plus grand total dans la compétition. Les puristes l’ont gardé dans leur cœur à Arsenal tandis que d’autres l’ont vivement critiqué pour un départ jugé cupide.

 

A la conquête de l’Angleterre

Renforcé financièrement par l’argent d’investisseurs arabes, City recrute Adebayor à presque 30 Millions d’euros pour être le fer de lance de son équipe aux côtés de Carlos Tevez. Et l’histoire va débuter magnifiquement avec le premier but de Shéyi dès la 2ème minute de jeu du premier match de championnat le 15 Août 2009.

Cependant Le 12 septembre de la même année, face à Arsenal, Shéyi va connaître son premier accroc. Il marque et célèbre son but en se dirigeant vers les supporters des Gunners pour les narguer. Plus tard dans le match, il s’essuie la semelle sur le visage de Robin van Persie qui termine la rencontre avec un énorme pansement sur la joue et assène une légère gifle à Alexandre Song. De quoi le faire détester par son ancien club.

Cette saison 2009-2010 aura été bien difficile pour Shéyi malgré ses 14 buts en 26 matchs de championnat. Entre les blessures, les suspensions, et l’attentat de Cabinda lors de la CAN 2010, Shéyi ne trouve qu’une solution, prendre une retraite internationale anticipée.

En début de saison suivante, il n’a plus la confiance de son coach qui le trouve diminué, il jouera donc plus en Ligue Europa et son grand fait d’arme aura été un triplé en Ligue Europa face au Lech Poznan. Il n’aura donc pas réussi à remporter le championnat anglais.

 

Cette période aura été la plus faste de sa carrière en clubs. Son talent a éclos aux yeux du monde et a mis tout le monde d’accord. La prochaine série de nos articles s’intitulera numéro 4 légendaire et abordera plus la carrière internationale de Shéyi alors restez branchés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*