fbpx
Suivez-nous

Coup de coeur

Adebayor : Retour sur l’incroyable parcours du gamin de Kodjoviakopé (Partie 4)

Publié

le

Adebayor carrière

Tout récemment, notre légendaire dossard 4, Shéyi Emmanuel Adebayor annonçait sa retraite internationale. Une fin qui laisse un goût amer au regard de tout ce qu’il a apporté à notre cher pays le Togo. Ne voulant pas rentrer dans l’ingratitude, nous avons donc tenu à rendre hommage au gamin de Kodjoviakopé à travers quatre articles riches en anecdotes retraçant son parcours et son immense carrière.

Partie 4 : Chemin de non retour

Une place moins importante dans ses clubs

Etant en difficulté à city,au mercato d’hiver il décide alors d’accepter un prêt au Réal Madrid. Une expérience assez intéressante puisqu’elle commencera bien avec deux buts dès ses trois premiers matchs. Shéyi marquera même un triplé lors de la dernière journée contre Almeria et soulèvera la Coupe du Roi avec le Real aux côtés de Benzema et Cristiano. Mais le Real ne lèvera pas l’option d’achat de son prêt et il retourna à City.

Il se fera prêter ensuite à Tottenham où il brillera lors de sa première saison puis s’éteindra peu à peu face aux performances de Gareth Bale et au recrutement de Soldado. Pratiquement sur le départ, Adebayor va bénéficier d’un coup de pouce du destin. Le coach d’alors, André Villas-Boas va être viré et remplacé par Tim Sherwood (intérimaire), qui lui, va faire confiance à Shéyi. Et là boom, il va refaire ce qu’il fait de mieux : faire gagner son équipe. Pour son premier match depuis sa mise à l’écart,il s’offre un doublé contre Southampton lors de la 17e journée (victoire 2-3) avant de marquer une nouvelle fois face à Manchester United pour une victoire à Old Trafford, 1-2. Le 27 février 2014, alors que son équipe a perdu 1-0 face au Dnipropetrovsk en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa, Shéyi inscrit les deux buts qui la qualifie au retour (3-1) pour le plus grand bonheur des fans de Tottenham et des togolais qui le suivent depuis Lomé.

Lire aussi :   Voici les 3 joueurs les plus riches en Afrique en 2019 (photos)

Mais face à l’éclosion progressive d’Harry Kane, il sera résolu à un rôle de second couteau vers la fin de sa période londonienne. Et chose incroyable, le grand Adebayor se retrouvera sans club à la fin de son contrat à Tottenham. Pendant presque deux ans, il ne jouera nulle part avant de finir par obtenir un prêt de 6 mois à Crystal Palace en 2016, une signature ratée à Lyon et finalement une signature à Başakşehir en Turquie en 2017.

 

Le déclin en sélection

Après une CAN 2013 mémorable sur le plan sportif mais déplorable sur le plan organisationnel, le parcours de Shéyi en sélection va devenir peu à peu compliqué. Entre bouderies et critiques envers la fédération, il refuse à plusieurs reprises de se faire convoquer en équipe nationale. Toutes ces polémiques conjuguées avec ses situations compliquées en club ont rendu les rapports entre Shéyi et la sélection plutôt ternes.

A l’approche de la CAN 2017, il était sans club et sa participation était mise en doute. Au final il participe et montre qu’il a encore de beaux restes, ce qui lui vaudra d’être recruté par Başakşehir plus tard. Mais le public voit déjà que ce n’est plus le même Adebayor, il a perdu en vivacité et marque de plus en plus le pas physiquement.

Lire aussi :   Le nombre élevé de vues suffit-il pour faire d’un artiste une star ? Ces stars ont répondu

Avec l’avènement de Claude Leroy à la tête de la sélection togolaise, Shéyi sera de nouveau un peu plus impliqué dans la sélection. Mais les choses iront de mal en pis avec le Togo qui développe un football peu alléchant et qui obtient de mauvais résultats. Le public désigne deux responsables : le coach et le capitaine Adebayor que l’on trouve vieillissant. Pire encore, le crédit de Shéyi va être encore plus épuisé lorsqu’il décide en pleine campagne éliminatoire pour la CAN 2019 de ne pas jouer un match crucial contre la Gambie à cause de la pelouse qu’il juge mauvaise. Les togolais sont consternés et lui en veulent terriblement. D’autant plus que pour un autre match crucial contre le Bénin sur cette même pelouse, alors que l’équipe s’était débrouillée pour gagner sans lui, il décidera de revenir jouer.

Lâché par les fans

Tous ces caprices et passe-droits ne sont plus du tout du goût des togolais surtout que Adebayor ne prouve plus assez sur le terrain. Beaucoup ne veulent plus le voir en sélection. Et à la fin de la dernière rencontre contre le Bénin, l’intéressé a finalement annoncé sa retraite en ces mots : « J’ai passé 19 ans en sélection, ce qui peut être un record au monde. Je pense véritablement qu’il est temps que je raccroche les crampons et de transmettre le flambeau aux plus jeunes. Le match du Bénin est mon dernier match avec la sélection et j’ai bel et bien remis ce maillot à ma fille ».

Lire aussi :   CES TOP MANAGERS TOGOLAIS QUI FONT LA DIFFÉRENCE (1ère Partie)

Actuellement, Shéyi évolue toujours à Başakşehir après une première saison satisfaisante et une suivante plus compliquée avec un temps de jeu très amoindri. Actuellement deuxième du championnat de Turquie, son équipe ne remportera probablement le titre cette année, au grand désarroi de Shéyi auquel il manque cruellement un sacre en championnat dans sa carrière.

Ainsi nous arrivons donc à la fin de notre série d’articles en hommage au Numéro 4 légendaire, Shéyi Emmanuel Adebayor. Comme toujours, l’adage est vrai qui dit qu’ « il faut quitter le pouvoir avant que le pouvoir ne vous quitte ». Mais ce n’est pas pour autant que nous devons oublier tout ce que Adebayor a apporté au Togo. Shéyi aura toujours place dans le cœur des togolais.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vidéo de la semaine

Facebook

Pour ne rien rater