Suivez-nous

Buzz

Affaire Sessimè : Zeynab revient sur le buzz similaire qui lui est arrivé avec Prince Mo

Publié

le

Zeynab
Instagram Images
Rejoignez nous sur Facebook:

Accrochez-vous, il y a du gnadoe dans l’air. “J’aime le Togo, mais mon cœur reste au Bénin”, cette phrase, prononcée par Sessimè lors de la finale de The Voice Afrique Francophone (3) avait suscité la colère des Togolais sur le net.

L’artiste a été victime d’insultes et de menaces de mort pour avoir soutenue le Bénin alors qu’elle accompagnait un artiste Togolais sur la scène. Mais saviez-vous que ce n’est pas la première fois que ce type buzz arrive ? Sûrement non ! En 2017, l’artiste béninoise, Zeynab a été confrontée à une histoire similaire, mais plutôt à l’inverse.

L’auteure de Waa en compagnie avec Santrinos Raphael à l’époque, aimait bien le Bénin, mais avait son cœur au Togo, apparemment (lol). Ha, vous êtes dans le bleu alo ? Je vous explique.

Similitude avec l’affaire Sessimè, Zeynab brise le silence

Invitée hier sur l’émission Peopl’Emik, pour parler de sa carrière musicale, une ancienne affaire dans laquelle Zeynab et un artiste Togolais étaient impliqués revoit le jour. Ce scandale, qui a entaché sa carrière au Bénin, était passé un peu inaperçu au Togo.

En 2017, Prince Mo, le rappeur Togolais participait au concours international de Musique, Prix Découvertes RFI. Il était suivi par une personnalité camerounaise qui était l’amie de Zeynab. Cette dernière, la Camerounaise avait demandé à la béninoise de faire une petite vidéo sur ses pages pour encourager Prince Mo.

Ce qu’elle fit sans hésitation. Ce geste de la diva, a créé un tollé sur la toile. Les Béninois s’en sont pris à elle pour avoir manquée à son devoir de patriotisme. La raison est qu’il y avait parmi les participants du concours, une autre artiste béninoise en lice. Pourquoi a-t-elle délibérément encouragé un Togolais au lieu de sa compatriote ?

Zeynab déclare avoir  réagie sans vraiment réfléchir, mais cela ne devrait pas entraîner tout ce bruit qui a suivi. Similitude avec le geste de Sessimè ou non ? Bah si ! Disons que la femme à la brèche a juste égalisé (1-1). So sans rancune (mdr).

Cependant, Béninois ou Togolais nous sommes plus que des voisins, nous sommes des frères, cousins et parents. Est ce vraiment nécessaire de créer ces genres polémiques ?

Retrouvez la vidéo ci-dessous :

Lire aussi :   Santrinos Raphaël : l'artiste vient de prouver qu'il maîtrise d'autres mots anglais à part ''Dagbé Dagbé" (vidéo)

 

Facebook

Gnadoe Tv