Suivez-nous

Talents

Aysha Levenson, la muse de la nouvelle ère médiatique au Togo

Publié

le

Aysha
Rejoignez nous sur Facebook:

C’est l’une des figures médiatiques qui ont marqué une nouvelle ère d’animateurs au Togo. Son rêve  d’enfance n’a jamais eu rien à voir avec les médias. Aysha LEVENSON aurait pu être hôtesse de l’air ou écrivaine. Son amour pour la lecture  depuis ses tendres années l’autorisait à cela. Des années plus tard, en France, elle passe un concours d’hôtesse de l’air, sauf qu’il faut savoir nager quand on aspire à embrasser ce métier. Ce que ne savait pas faire Aysha, qui se résigne à la dernière étape, celle de la natation.

De retour à Lomé,  elle intègre une agence de communication et de production qui avait d’ailleurs produit Assou et Sevi à l’époque. En tant que leur manager, c’est naturellement qu’elle accompagne les artistes au Bénin pour une remise d’awards et rencontre le directeur des programmes de la Tv2 qui lui propose de rejoindre l’équipe. Timide, elle ne voulait pas faire l’écran et se contentait de faire des reportages, d’écrire et poser les voix.

Puis le destin l’appelle avec les nouvelles émissions et elle se lance malgré elle. Si c’était des débuts catastrophiques selon ses dires, tout va changer deux semaines après. Elle se surprend à aimer l’animation comme par magie. C’est le début de l’aventure. Après la TV2, elle rejoint le CFPC (Centre de Formation Professionnelle). On la sollicite ensuite pour animer Les Séducteurs, la toute première émission de télé réalité au Togo, puis Show Talent produit par Nana Classic. Repérée par la Radio en Or, elle est intègre l’équipe en tant qu’animatrice et y fait la rencontre de Roméo AZILAR et Maxime TOGBEVI.

Lire aussi :   Togo / 61 ans d'indépendance : retour sur les moments forts du 27 avril 1960

Aysha avoue avoir toujours eu un faible pour les voix. Et elle cite comme première référence Diane AGBODO, et aussi (j’en suis très flattée), Lina KETEVI, qu’elle y découvre. Je tiens à vous informer, que j’ai été formellement sommée d’intégrer mon propre nom à cette interview, sous peine de ne pas la publier. Elle savait que je ne l’aurais pas fait sans menaces. La TVT, a été le point de chute. Elle anime Couleurs de Vacances, Les Concurrents avec Foli BASI, pour ne citer que cela. La matinale est ensuite son point de chute depuis 2014. On la retrouve en co-animation avec Océane Amé Codjia dans le 6-8, puis aujourd’hui dans Nek’tar qu’elle anime. On ne compte même plus le nombre d’événements qu’elle a animé depuis le début de sa carrière et prix reçu comme meilleure présentatrice télé à la nuit des communicateurs en 2015, après Lys Djamie et Anita Atigaku.

A part l’animation,  ce que beaucoup ne savent pas c’est qu’Aysha est une très bonne actrice. Elle a joué dans plusieurs courts métrages dont certains sont primés au-delà de nos frontières comme Bidénam, l’espoir d’un village de Gentille Assih prix du jury au Festival international vues d’Afrique de Montréal en 2010 et présenté au Festival de Durban toujours la même année 2010, Vanessa et Sosie  prix de l’indépendance en 2006; Bataille des absents et la série Dans la même commune diffusée sur RTDS. Elle m’a soufflé en exclusivité que très bientôt on pourra la revoir dans un film.

Lire aussi :   Togo/Musique : Kollins enterre la hache de guerre avec Zaga Bambo

Aysha est également investie dans sa foi chrétienne où, avec ses amis, elle fait collectes de fonds pour des dons à des familles nécessiteuses et aussi des orphelinats, sans en parler, sans le publier et cette année on la verra communiquer dessus un peu plus. Tout en étant aux aguets pour voir son prochain jeu d’actrice,  suivez-la du lundi au vendredi de 6h30 à 8h30 sur la TVT avec toute son équipe. 

Facebook

Gnadoe Tv