fbpx
Suivez-nous

Musique

Pourquoi Beyonce n’a pas invité Dj Arafat et Toofan sur son nouvel album ? Voici les raisons

Publié

le

Après la récente sortie (avril 2019) de son album live « Homecoming : The live album», la chanteuse américaine a annoncé le 9 juillet dernier qu’elle en produira un tout nouveau pour la bande originale du nouveau film « The Lion King ». D’après elle, ce nouvel album contiendra des chansons inédites inspirées du film et c’est d’ailleurs pour cette raison que l’album sera titré « The Lion King : The Gift ». Une semaine après l’annonce, la star a révélée sur son site officiel, la liste des titres qui seront sur l’album et c’est après çà que la surprise fut réelle. D’une durée de 54 minutes avec au total, 27 chansons, ce nouvel album de Beyonce était purement dédié à l’Afrique.

Tracklist de la compilation « The Lion King : The Gift »

Lire aussi : FaceApp : ces 10 stars togolaises dans leurs vieillesses (Photos)

La star américaine a pris sur elle, d’invité plusieurs artistes originaires du Nigeria, du Ghana, d’Afrique du Sud et du Cameroun. Ces artistes qui font la pluie et le beau temps en Afrique ont eu l’immense privilège d’être convié sur « The Lion King : The Gift » et on se demande pourquoi. En fait, moi, je me suis demandé pourquoi.

Il y avait presque tous les meilleurs artistes d’Afrique. Des grands noms connus de tous ( Wizkid, Tiwa SawageTeknoYemi Alade, Mr EaziShatta WaleBurna Boy, et même Salatiel). Pour Davido, je comprends, mais dans tout ça, on n’a pas eu la chance de voir ni Toofan, ni Dj Arafat, pas même Kerozen, ni Fally Ipupa, Kiff No Beat même n’en parlons pas. Alors je me suis d’abord posé cette question : « Outre les Afro-américains, pourquoi Beyonce s’est tant intéressée aux Africains pour cet album ? » Avant d’enchaîner avec « Pourquoi il n’y a pas Dj Arafat et Toofan, pour ne citer que ces deux ? ». J’ai trouvé des réponses et les voici.

Quête d’authenticité ?

Dans un entretien accordé à la chaîne américaine ABC, Beyonce a déclaré que : 

« Cette bande-originale est une lettre d’amour à l’Afrique et je voulais m’assurer que nous trouvions les meilleurs talents (qui en sont) originaires. (…) Je voulais que ce soit authentique au regard de ce qui fait la beauté de la musique africaine ».

Cette déclaration sous-entend simplement que sur « The Lion King : The Gift », il n’y a que les meilleurs talents d’Afrique et « ce qui fait la beauté de la musique africaine ». Si dans la liste nous ne trouvons pas certaines têtes, cela voudrait-il dire qu’ils ne sont pas parmi les meilleurs talents d’Afrique ?

Pourquoi il n’y a ni Toofan, ni Dj Arafat ?

Euh, pour Dj Arafat, je pense que c’est normal. S’il était le seul absent, qui se poserait la question ? Parce que même si quelqu’un se posait la question, la réponse serait claire et évidente : Beyonce ne comprend pas les chansons du Yorobo. Je ne dis pas que moi, je comprends, attention (mdr). Peut-être qu’Ariel Sheney méritait une place après le buzz d’Amina, mais bon il faut dire que ce n’est pas encore une quête. Du moins tout le monde connait l’ampleur et la portée d’un projet dont Beyonce lui-même serait l’initiatrice ? Et les Toofan, pourquoi ont-ils été négligé ?

C’est à ce niveau que j’ai compris qu’en fait, la star américaine ne s’est intéressée qu’aux artistes qui chantaient dans la même langue qu’elle-même. En gros, quand Beyonce parlait de l’Afrique, est-ce qu’elle voulait dire « Afrique anglophone »? Et quand elle parlait de « ce qui fait la beauté de la musique africaine », voulait-elle dire « musique anglophone »?

Ni Toofan, ni Dj Arafat, ni Ariel Sheney, ni Fally Ipupa, ni Innos B, et tous les autres stars d’Afrique que nous connaissons toutes, n’ont été invité sur « The Lion King : The Gift ». Peut-être parce qu’ils ne chantent pas en anglais? En d’autres termes, Beyonce ne les connaît peut-être pas? Faut-il conclure que la musique anglophone est ce qui fait la beauté de la musique africaine ? Doit-on déduire qu’en dehors du rythme, l’anglais est ce qu’il faut pour composer une musique authentique ?

Bah ça alors… 

La compilation des 26 chansons, ayant pour titre « The Lion King : The Gift », inspiré de la nouvelle version du film « The Lion King » (le roi Lion) produit par Beyonce sous le label Parkwood et Columbia, en hommage à l’Afrique est sortie le vendredi 19 juillet 2019. Avec le titre « spirit » qui fait déja la une avec plus de 20 millions de vues, ce qu’on peut dire jusque-là, c’est que sur « The Lion King : The Gift », il n’y a aucune star de l’Afrique francophone !

3 Commentaires

3 Comments

  1. Viaïnon SEHLIN

    25 juillet 2019 à 11 h 09 min

    Il faut dire simplement que le colonisateur français a complètement avilir ses colonies en sorte qu’on ne sait pas faire la promotion des nôtres. Aussi la division à été au point où même entre africains parlant deux langues différentes se rejettent. Il reste trop de choses à Beyoncé à apprendre sur son continent d’origine car l’esclavage les a enchaînés mentalement. Les noirs américains bien éduqués cherchent à revenir au Congo la source. Mais les gens complexés par le blanc américain restent en surface et donc ne maîtrise pas grand chose de l’Afrique. Demandez vous pourquoi le bloc des artistes invités n’ont pas pensé à leurs frères parlant français avec qui ils ont chanté souvent? Pourquoi Beyoncé n’installe pas studio en Afrique pr promouvoir leurs frères ? Elle est là pr son business. Ns devons être plus dignes en Afrique et montrer la voie de retour à nos frères noirs restés en Amérique. On est trop complexé dans le sens inférieur. J’ai trop à dire. À quoi sert vraiment la fortune de ces stars ? Tjrs investir chez les leucodermes.

  2. Keita

    25 juillet 2019 à 15 h 18 min

    Byonce n’as rien n’a faudre de dj arafat elle connais même pas dj arafat. Pour byonce arafat c’est quii .

  3. Keita

    25 juillet 2019 à 15 h 24 min

    Arrête de vous foudre de nous vous pense que votre artiste sons respect même pas du tout. A part ariel sheney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vidéo de la semaine

Facebook

Pour ne rien rater