Suivez-nous

Actus

Cameroun : plus de la moitié des filles d’un lycée enceintes

Publié

le

cameroun
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

Au Cameroun, le lycée bilingue de Diang compte 500 élèves. Plus de la moitié de ces élèves sont des filles soit un effectif de 300 filles. Selon le préfet, plus de la moitié des filles de ce lycée sont enceintes. Dans les classes de 3e et 4e toutes les filles sont enceintes. Les élèves concernées sont âgées de 15 à 20 ans.

Malgré son fort potentiel minier et forestier, la région orientale est la région la plus intérieure du Cameroun. La localité de Diang est dépouillée de tout et n’a pas de place pour les divertissements ou les bibliothèques. Dans un tel contexte, le sexe reste le seul passe-temps dans un pays où l’âge moyen du premier rapport sexuel est de 9 ans. La région est livrée à elle-même et souffre du fardeau des pannes d’électricité qui les plongent souvent dans l’obscurité pendant des mois.

Si les auteurs de ces grossesses ne sont pas officiellement connus, les soupçons pèsent sur les conducteurs de camions grumiers qui transportent le bois dans la région. Ces chauffeurs de poids lourds qui effectuent de longs trajets ont acquis la réputation de contribuer à accélérer la propagation du VIH et les grossesses précoces ou non désirées. Des enseignants et conducteurs de motos sont aussi pointés du doigt.

Lire aussi :   Elle se suicide parce que son papa a confisqué son téléphone

 

Un exemple parmi tant d’autres

Notons que ce n’est pas la première fois que de telles choses arrivent.  Par exemple, à Bafang dans la région de l’Ouest du Cameroun, 38 élèves d’un même lycée étaient enceintes. Le proviseur avait aménagé une salle, équipée de canapé-lit où il recevait les filles. Il avait été accusé d’avoir enceinté au moins cinq élèves. Le chef d’établissement avait été relevé de ses fonctions pour « faute lourde. »

Dans un autre village toujours dans la région de l’ouest du Cameroun, un proviseur avait enceinté 13 fillettes d’un même lycée.

Facebook

Gnadoe Tv