Suivez-nous

Togo

Décès d’Omar B : Le bal de l’hypocrisie et des règlements de comptes

Publié

le

Le décès d’Omar B a ouvert les portes de l’introspection aux acteurs du show-business. C’est l’heure de réfléchir sur ‘son tour’ lorsque devant l’évidence, le corps du roi du RnB togolais fut emballé dans un drap blanc en direction de sa dernière demeure. La mort est venu chercher un homme qui n’était peut-être pas prêt. Chacun se rend compte que son tour peut arriver à tout moment et les cœurs se défoulent.

Ceux et celles qui étaient présents au lieu de l’enterrement ont pu réaliser comment les acteurs du show-business étaient chacun dans leurs coins. Il ne s’agit pas d’une première… Les artistes, manager, blogueurs ou journalistes ont toujours eu cette habitude de se caser. Il suffit de faire un tour dans les coulisses d’un concert pour s’apercevoir de cette réalité. Les acteurs culturels se cachent derrière un masque, affichant un sourire qu’ils n’ont pas, et proclamant une admiration qu’ils ne ressentent pas. Omar B, paix à son âme, combattait cette noirceur dans le show-business.

Le roi du RnB est parti. Celui-là même que tout le monde a délaissé et relégué au second plan, au profit des nouveaux talents, n’est plus des nôtres. Et c’est l’heure des regrets ! Sérieux ?

On regrette de n’avoir pas pu lui accorder ce minimum de soutien qu’il méritait, lui qui, à plusieurs reprises, a su rassembler tant et autant de togolais dans la grande salle du palais des congrès. Lui qui a fait des tournées sur toute l’étendue du territoire togolais… On regrette de lui avoir proposé des sommes minables pour des prestations juste pour qu’il refuse afin de pouvoir affirmer « Je lui ai proposé, il a refusé, c’était de sa faute ». Nous regrettons de n’avoir pas été aussi nombreux lors de son lancement d’album, de n’avoir pas pu sonner l’alerte lorsque sa situation se dégradait, et de n’avoir pas pu répondre à son appel quand il voulait un rendez-vous, ni l’écouter quand il nous parlait.

Lire aussi :   4 des plats les plus appréciés par les togolais

De quel regret parle-t-on au juste ?

Nous avons le regret de vous annoncer que le roi du RnB togolais est mort et il ne reviendra pas.

Cela signifie-t-il quelques choses ?

La mort d’Omar B est le rendez-vous de tout type de regret. En effet, tout le monde regrette. Mais, la connaissance de ce milieu culturel nous amène à douté de nos propres remords, car en vérité, nous avons toujours eu des regrets sans pour autant changer les choses. Nous avons toujours eu des remords hypocrites. Cette énième perte dans le show-business togolais n’est qu’un bal d’expressions de sentiments hypocrites, sinon qu’est-ce qui changera ?

Une ouverture pour les règlements de comptes

C’est suite à la mort d’Omar B que certaines déclarations choquantes ont vu le jour. Quand l’humoriste Gogoligo déclare dans un Facebook live devant près de 3000 internautes que monsieur ‘Tam Akim Toutou est l’esprit maléfique qui hante le show-business togolais‘, il y a de quoi se poser des questions. Mr Tam Akim Toutou, détenteur du label Fanga Music était le producteur d’Omar B dans les moments forts de sa carrière, et nous savons que depuis la rupture du contrat entre l’artiste et ce label, la carrière d’Omar B est tombé dans le vide. Alors, ces genres de déclarations laissent la porte ouverte aux débats quand on sait que l’artiste parlait de son vivant d’un boycott durant 7 années. Mr Tam Akim Toutou n’a pas encore répondu aux accusations de l’humoriste Gogoligo et j’espère qu’il le fera, car une telle accusation ne mérite pas le silence.

Lire aussi :   Togo : les jeux Ampé et Djaskélé prévus au prochain programme d’EPS des élèves

Le décès d’Omar B sera-t-il une perte inutile au changement positif des choses dans le show-business, ou carrément un énième bal de l’hypocrisie et des règlements de comptes ?

L’artiste ayant tant prôné l’amour dans ses œuvres, l’espoir des jeunes acteurs culturels togolais (que nous sommes) se tourne vers un avenir positif loin de toutes formes de dépressions. Il faut que ça change !

 

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Lily

    28 février 2020 à 19 h 01 min

    Donc il est vraiment décédé hum Yooo je pensais a une blague de mauvais goût ,je commençais a peine a le connaitre car moi aussi ces 7 dernières années j’étais malade,rien de physique hum et tous m’avait tourné le dos famille et amis ,donc j’imagine bien son calvaire et j’ai finalement eux la chance de partir comme me l’avait suggeré mon rêve il aurait pu aller frapper a n’importe quelle porte au Ghana au bénin ect même connu il aurait trouvé de l’aide
    comme moi mais le sort lui a donner un autre choix quil a du faire et cela la conduit hum j’arrive pas y croire si jeune ? Cela changera t il quelque chose? Il est une victime de plus de la méchanceté de nos frères et soeurs j’y crois plus quoi que vous allez decider après Omar j’y crois plus mais que le seigneur vous bénisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pub

Facebook

Pour ne rien rater