Suivez-nous

Analyse

DIFF PLIES, LE REVERS DE LA MEDAILLE DE KPOO

Publié

le

Rejoignez nous sur Facebook:

DIFF PLIES, LE REVERS DE LA MEDAILLE DE KPOO

L’année 2018 est dans les archives. Au bilan de l’artiste dancehall et interprète de Kpoo, DIFF PLIES, on note deux trophées, un, aux all music awards comme tube de l’année et l’autre aux The Heroes 228. Les deux, grâce au morceau Kpoo. Pourra-t-il reproduire le même succès avec un autre tube de même niveau ?

On est en 2019 et ce phénomène même s’il continue de faire bouger les mélomanes risque d’avoir un revers assez difficile pour l’artiste.

 

 

LE DUR DÉFI QUE DIFF PLIES DOIT RELEVER !

« Le plus dure pour un artiste mainstream est de produire à chaque sortie un engouement considérable autour de son œuvre. Pour ces artistes, le mot « sortie » rime avec buzz, tube, banger ou hit ».

En 2018, l’artiste ayant créé le plus de sensation répond au blase de DIFF PLIES, un artiste dancehall et afro urbain qui s’est emparé de toute l’attention du public grâce au morceau KPOO. Ce morceau lui a fait prester sur toutes les grandes scènes de Lomé, des showcases dans les boites et même un tour au bénin.

Ce succès à l’image d’une médaille a aussi son revers. Aujourd’hui, sa plus grande bataille est d’arriver à réitérer cet engouement au prochain single. Réussira-t-il à le faire ?

Lire aussi :   Gnadoe Magazine : revivez nos 10 articles les plus lus en 2020

 

LA RESPONSABILITÉ DE DIFF PLIES

La remarque est celle-ci: lorsque Kpoo marchait, l’artiste l’a tellement matraqué et s’est enfermé dans ce coin de confort musical qu’au finish, il n’a juré que par ça. Le public étant habitué au délire, l’on ne l’attend sur scène que pour bouger sur Kpoo. Pour preuve, son morceau qui a suivi Kpoo, « Zopiclone », s’est crashé au démarrage de la promo.

 

 

ET SI KPOO N’ETAIT QU’UN COUP DE CHANCE ?

Le morceau KPOO est basé sur une création du vineur togolais ARISTO LE BLEDARD. Il a fortement inspiré DIFF et le morceau est composé en majorité de ces gimmicks populaires qu’il signait dans ces vidéos. L’artiste a vite fait de surfer sur la tendance pour se faire un nom. Aujourd’hui, en froid avec ce dernier, il est laissé à lui-même. Ce qui est une épreuve pour lui et une occasion de montrer qu’il peut se faire sans ARISTO.

 

D’un autre côté, inconsciemment, il s’est engagé dans une course qui n’est maîtrisée que par une poignée d’artistes comme TOOFAN et BLACK T. L’inquiétude devient plus évidente quand l’on s’aperçoit que son remix avec TOGBE YETOR n’a pas été bien reçu. Le risque étant grand, il revient à l’artiste de prouver à sa prochaine sortie que Kpoo n’était pas qu’un coup de chance. DIFF PLIES ne risque-t-il pas de subir le sort de l’artiste SNAKY avec « m’kpayé » ou FUGA BOY avec « à l’aise » ?

Lire aussi :   Astuces pour ne pas être victime du ping-call

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Gnadoe Tv