Suivez-nous

Buzz

Donald Trump menace de fermer Google, Facebook et Twitter suite au cas George Floyd

Publié

le

Donald Trump
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

Pourtant, Donald Trump n’avait aucun problème avec Twitter. Pour tout dire, c’était l’amour de sa vie jusqu’à ce que deux évènements ne surviennent coup sur coup.

Primo, Twitter a osé critiquer… (Enfin. Le terme  »Critiquer » est un peu exagéré)

Les gars de Twitter ont juste demandé au président Américain de vérifier la véracité  de deux de ses posts sur leur plateforme, au sujet d’une histoire de fraude et de bulletins de vote.

Secundo, George Floyd s’est fait tuer. Là n’est toujours pas le problème.

Le problème, c’est que cela a été filmé et la vidéo a fait le tour du monde en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, tout grâce aux réseaux sociaux, n’est-ce pas ?

Tout ceci survient en pleine crise du virus corona, où le milliardaire n’a pas vraiment pris ses responsabilités de leader; alors qu’il est en pleine campagne pour sa réélection.

Très, très mauvais timing.

 

Pendant des années, la lutte de Donald Trump contre les sociétés propriétaires des réseaux sociaux a été un match de boxe en solo.

Il les interpelle par détour et ils réécrivent des politiques faisant de lui la seule exception à leurs règles, en prenant soin de ne jamais riposter. Mais mardi, Twitter a reculé pour la première fois, qualifiant deux tweets de déclarations fausses et trompeuses sur le vote par correspondance. Sacrilège !

Lire aussi :   Elown Kiff No Beat s'en prend aux "chinois" de DJ Arafat

Mercredi matin, à la non-surprise générale, Donald Trump a riposté. Dans une série de tweets (encore et toujours) matinaux, le président a déclaré qu’il « réglementerait fortement ou fermerait (les réseaux sociaux) » avant  qu’ils ne puissent étouffer le discours conservateur.

Donald Trump n’a pas expliqué comment son gouvernement pourrait réglementer ou fermer les sociétés mères des réseaux sociaux dans ses tweets du mercredi matin. Mais les nouvelles menaces allument un feu sous les pieds des conservateurs.

 

Mark Zuckerberg, le PDG et cofondateur de Facebook, a clashé son confrère de Twitter alors qu’il était en plein interview avec la chaîne télé Fox. Il a dit que ce n’était pas à eux de censurer les contenus postés par les utilisateurs de leurs plateformes. Que leurs sociétés privées ne devraient pas jouer les « arbitres de vérité ».

 

Ce à quoi Jack Dorsey, PDG et cofondateur  de Twitter a répondu avec ces deux tweets :

« Vérification des faits: il y a quelqu’un en fin de compte responsable de nos actions en tant qu’entreprise, et c’est moi. Veuillez laisser nos employés en dehors de cela. Nous continuerons de signaler des informations incorrectes ou contestées sur les élections dans le monde. Et nous admettrons et posséderons toutes les erreurs que nous commettons.

 

Cela ne fait pas de nous un «arbitre de la vérité». Notre intention est de relier les points des déclarations contradictoires et de montrer les informations en litige afin que les gens puissent juger par eux-mêmes. Une plus grande transparence de notre part est essentielle afin que les gens puissent voir clairement nos actions. »

Lire aussi :   Blanche Baily : Voici la preuve qu'elle n'était pas dans la vidéo s3xtap3 qui circule

C’est aussi une réponse à Donald Trump qui s’en était pris à Yoel Roth, responsable de l’intégrité chez Twitter avec ce tweet :

« Tellement ridicule de voir Twitter essayer de prouver que les bulletins de vote postal ne sont pas soumis à la FRAUDE.

Comme c’est stupide, il y a des exemples et des cas partout. Notre processus électoral va devenir très entaché et une risée partout dans le monde. Dites-le à votre haineux @yoyoel.

 

Désormais, la guerre semble déclarée. C’est un combat de titans qui s’annonce.

Donald Trump réussira-t-il à faire tomber les puissances technologiques de son pays ?

Rien n’est moins sûr. Il semble que le Président Américain se soit trouvé des ennemis de taille cette fois-ci. Décidés à la jouer franco tout comme lui.

Je t’aime, moi non plus.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pub

Facebook

Gnadoe Tv