fbpx
Suivez-nous

à la une

Elle croyait que son avortement a réussi, 30 ans plus tard, son enfant lui rend visite

Publié

le

Elle croyait que son avortement a réussi, 30 ans plus tard, son enfant lui rend visite

La mère de Mélissa Odhen a subi un avortement à 31 semaines de grossesse à l’aide d’une perfusion de solution saline, qui a pour but d’empoisonner le bébé. Durant cinq jours, elle a reçu cette perfusion et au moment d’accoucher du bébé mort in utero, l’avorteur a conseillé à la patiente de ne pas regarder l’enfant car cela serait choquant. Toutefois, ce qu’elle ne savait pas c’était que l’enfant était en fait toujours en vie  et elle quitta l’hôpital sans le savoir.

Cependant, son bébé était toujours en vie, il s’agissait de Mélissa Ohden. Cette dernière a expliqué son histoire à la presse en déclarant qu’il y avait un placard à l’hôpital où se trouvait des seaux de formaldéhyde où le personnel médical plaçait les enfants d’avortements dedans, qu’ils soient vivants ou non. Ainsi, même les enfants ayant survécus se retrouvaient dans ces seaux et ils les laissaient mourir. Mais, Mélissa a eu la chance de tomber sur deux infirmières qui ont décidé de la sauver.

Elles l’ont directement emmené aux soins médicaux car elle souffrait de graves problèmes respiratoires et hépatiques. Les médecins pensaient que Mélissa n’allait pas survivre mais finalement elle est restée en vie, sans aucune complication médicale ni handicap.

Par la suite, à l’âge de cinq ans, Mélissa a été adoptée et elle a grandi en sachant son adoption. Ce n’est qu’à l’adolescence qu’elle a finalement découvert les circonstances de sa naissance. Elle a souffert du fait d’être une survivante d’un avortement car elle ne se sentait pas désirée.

Lire aussi :   Qui est Cardi B, l'ex stripteaseuse ?

Au bout d’un certain temps et après de longues années de malheur, elle a décidé de pardonner à sa mère. Pour cela, elle est partie à la recherche de ses parents biologiques. Son père était déjà décédé lorsqu’elle a voulu le contacter mais sa mère était toujours en vie.

Après de multiples essais pour la rencontrer, elle a finalement réussi à le faire et elle se souviendrait à jamais de ce moment. Mélissa a découvert toute la douleur qu’a pu ressentir cette mère lorsqu’elle a appris que sa fille avait survécu. En outre, la mère de Mélissa lui a expliqué qu’il s’agissait d’un avortement forcé par ses parents, ces derniers ayant même falsifié la signature de la jeune mère pour les formulaires de consentement.

Mélissa a souhaité partager son histoire à travers un livre, « You Carried Me : A Daughter’s Memoir », afin d’informer et de sensibiliser les gens quant aux avortements ratés et d’offrir un soutien aux survivants de l’avortement.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pub

Facebook

Pour ne rien rater