fbpx
Suivez-nous

Actus

Elle propose à des élèves mineures un Iphone en échange de leur virginité

Publié

le

Un Iphone en échange de leur virginité

Une élève de classe supérieure a reconnu avoir proposé à ses jeunes soeurs de 6ème de se faire dévierger par un vieillard qui les récompenserait avec un Iphone Xmas et une somme de 1.200.000 Fcfa. L’affaire se déroule actuellement au Gabon depuis quelques jours dans le Lycée Sainte Marie où un conseil de discipline ainsi qu’une enquête policière ont été ouverts.

Bien au-delà de la prostitution, le placement sexuel constitue un véritable fléau au Gabon. Les hommes pervers et sadiques usent de leurs moyens financiers ou de leurs pouvoirs dans la société pour proposer à des femmes des pratiques sexuelles bien déterminées en échange de fortes sommes d’argent ou de cadeaux. D’habitude ces pratiques constituent pour eux un moyen d’assouvir leurs pulsions les plus malsaines sur des jeunes femmes moins expérimentées; ou pour les plus superstitieux, un moyen de voler la chance ou la richesse spirituelle de ces demoiselles.

Cependant, ce phénomène qui ne semblait toucher que les majeures a pris une toute nouvelle ampleur avec cette nouvelle affaire.

Ce sont en effet des mineures à peine sorties du primaire qui sont sollicitées pour leur virginité de surcroît. L’affaire a été ébruitée lorsque deux jeunes filles ont dénoncé auprès de leurs parents et de la direction de leur lycée une de leurs camarades plus âgée qui serait au cœur d’un réseau de placement.

Lire aussi :   Fofo Skarfo présente officiellement son album « 13 janvier »

La jeune fille a l’habitude de proposer à des jeunes filles des plans sexe que les bailleurs arroseraient à fort coût. « La grande sœur d’une amie m’a interpellée après le cours d’EPS et m’a dit que sa copine me cherchait pour me proposer une affaire. J’étais étonnée et tout à coup elle est apparue. Elle a proposé que je couche avec un homme âgé qui me remettra le dernier Iphone et 1 200 000 FCFA en espèce », a confié une victime. Les deux filles ont alors décidé de la dénoncer pour empêcher ce détournement malsain de mineures.

Ainsi suite aux investigations, la grande sœur a reconnu avoir proposé l’argent et le smartphone mais dit ne jamais avoir imposé aux jeunes filles de les accepter. Malheureusement elle n’a pas voulu livrer l’identité du commanditaire.

Les investigations se poursuivent et devraient aboutir à l’exclusion de cette élève et espérons le, à l’arrestation de l’homme derrière ces offres. Ce dernier risque une condamnation pour proxénétisme, détournement de mineures, dépravation des mœurs et même viols s’il s’avère qu’il avait déjà couché avec d’autres mineures auparavant.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vidéo de la semaine

Facebook

Pour ne rien rater