Suivez-nous

Actus

Entre émeutes, violences et morts, que se passe-t-il exactement au Sénégal ?

Publié

le

Sénégal
DW
Rejoignez nous sur Facebook:

Depuis deux jours, le Sénégal est en proie à de nombreuses émeutes. Les scènes de violence se multiplient dans plusieurs villes du pays. Mais comment la situation a-t-elle aussi vite dégénéré ? Que s’est-il passé pour qu’un pays considéré comme l’un des plus calmes de la sous-région se soulève ainsi ? Les réponses à ces questions tournent autour d’un homme : Ousmane Sonko.

L’opposant Ousmane Sonko au cœur du problème

Il est l’un des opposants les plus en vue du pays. Arrivé troisième aux dernières élections et actuellement député, Ousmane Sonko a été arrêté il y a quelques jours et son immunité diplomatique a été levée. La cause, l’opposant est accusé par une masseuse d’un salon de beauté de l’avoir violée. Accusation que Sonko nie en bloc, assurant qu’il allait dans ce salon juste pour soigner ses maux de dos.

Ayant beaucoup de partisans au sein de la population, son arrestation a causé une vague d’indignation. Beaucoup dont son avocat, évoquant une conspiration pour nuire à l’opposant qui est un farouche adversaire du président Macky Sall. Ce dernier a nié en bloc ces accusations en février déjà et se mure désormais dans le silence.

La mise en garde à vue de Sonko a plongé le Sénégal dans la violence

Le juge a ordonné la mise en garde à vue du député et c’est là que les premières manifestations ont eu lieu. Les partisans de Sonko sont descendus dans les rues pour réclamer sa libération. Mais de fil en aiguille, les manifestations pacifiques ont dégénéré. Pour cause, elles ont réveillé dans le cœur de la population, les frustrations nées de la crise liée au coronavirus.

Lire aussi :   Le Togo classé premier pays le plus performant du monde en 2020

Le peuple sénégalais encaisse de plein fouet depuis des mois, cette crise sans précédent et les restrictions comme le couvre-feu. Alors cette vague de soulèvement pour Sonko, n’a fait qu’attiser la frustration déjà bien présente.

On dénombre officiellement 4 morts

C’est le Ministre de l’Intérieur qui a confirmé la nouvelle. 4 morts sont à déplorer autant chez les civils que chez les forces de l’ordre. Les manifestations se sont transformées en émeutes, les manifestants ont déjà attaqué les sièges de deux chaines de télévision jugées pro Macky Sall et plusieurs magasins. Ils ont également attaqué plusieurs enseignes français. Les écoles françaises ou encore Air France ont dû fermer leurs portes.

Aujourd’hui, la tension est descendue d’un cran mais les dégâts sont là. Dakar est méconnaissable avec des nombreuses séquelles des affrontements de la veille. Pour l’heure, l’ONU ou encore Amnesty International se disent inquiètes de la situation. Le gouvernement sénégalais a quant à lui promis de ramener l’ordre dans le pays.

Mais est-ce que ce calme va durer ? Rappelons qu’Ousmane Sonko repasse devant le juge ce lundi. Une autre décision de justice à son encontre pourrait encore mettre le feu aux poudres.

Facebook

Gnadoe Tv