Suivez-nous

Histoires Vécues

Pour pouvoir épouser son amant, cette femme envoie des brigands tuer son mari

Publié

le

Pour pouvoir épouser son amant, cette femme envoie des brigands tuer son mari
google image
Rejoignez nous sur Facebook:

Il y a des histoires vraiment sordides qui défient l’entendement et la logique. C’est le cas de cette jeune femme qui pour pouvoir épouser son amant, a décidé d’en finir avec son mari. Plutôt que de divorcer ou de s’en aller comme l’aurais fait toute personne sensée, elle a plutôt décider d’ôter la vie à l’homme avec lequel elle a passée une bonne partie de sa vie.

Dereck Mudzengi a été admis à l’Hôpital du District de Shurugwi (une ville de l’État du Zimbabwe) après avoir subi de multiples blessures. Il aurait été sauvé par des passants qui ont entendu ses cris alors qu’il était attaqué par des présumés tueurs à gages, à coups de machette et de barres de fer.

La femme de ce dernier (Priscilla Chiyavayava) a été arrêtée pour complicité avec les deux brigands dont l’un serait son amant.

Selon la police, les tueurs à gages présumés ont enlevé Mudzengi à son domicile dans la banlieue de Sebanga à Shurugwi lundi soir, avant de l’emmener dans la brousse voisine où ils avaient l’intention de le tuer.

Ils ont également saisi le téléphone de Chiyavayava, avec ce qui est considéré comme des messages textes incriminants. Elle est de ce fait, accusée d’avoir comploté avec trois hommes, dont son prétendu amant pour attaquer son mari », a déclaré L’Inspecteur Goko en charge du dossier.

Lire aussi :   MA MÈRE SORT AVEC NOTRE JEUNE CHAUFFEUR, MON PÈRE NE LE SAIT PAS!

Selon les premières conclusions de l’enquête, Monsieur Dereck Mudzengi qui est mineur d’or était rentré à la maison et a dit à sa femme qu’il a obtenu $150 de la vente de l’or.

Chivayavaya se serait ensuite faufilé hors de leur maison pour envoyer un message texte afin d’alerter son amant, Justin Mpfeka. Elle l’a ainsi prévenu que son mari est maintenant à la maison.

“Il semble que ce soit un plan qu’elle avait déjà mûri avec son amant parce qu’elle a même indiqué dans l’un de ses messages textes envoyé à son amant que son mari avait 150 $ sur lui et qu’ils devraient le lui voler avant de le tuer”, a déclaré une source.

Chivayavaya a été arrêté après que M. Mudzengi ait indiqué qu’il soupçonnait l’un de ses agresseurs d’être le petit ami de longue date de sa femme. La Police a depuis lancé une chasse à l’homme pour Mpfeka et deux de ses amis.

Pub

Facebook

Gnadoe Tv