Suivez-nous

Vue d'ailleurs

Facebook/Afrique : des centaines de pages bloquées pour des liens avec des campagnes politiques ou publication d’intox

Publié

le

Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

C’est la confusion chez les influenceurs et personnalités publiques en Afrique, notamment en Tunisie. Sans avertissement, le réseau social Facebook a fermé près de 450 pages, 192 comptes et 100 groupes administrés par une société tunisienne de marketing digital « URéputation ».

Selon les informations recueillies, le responsable de ladite société, Lotfi Bel Hadj, viserait «  à peser, au prix d’infox, sur des élections en Afrique francophone ».

« Des groupes ont créé une audience de façon « trompeuse » en abordant des sujets attrayants, comme le tourisme et les liens avec la diaspora, puis sur la lutte contre le Coronavirus. Et récemment avant de changer et se lancer dans la propagande politique, violant ainsi la charte contre les interférences étrangères. La motivation principale de ces auteurs semblent avoir été le ‘gain financier’ », a déploré Facebook dans un communiqué.

Seraient notamment impliqués, les sites Maghreb info, et l’Observateur togolais pour avoir soutenu abusivement les politiques à l’instar du président comorien Azali Assoumani, l’ex-président ivoirien Henri Konan Bédié, et au président togolais Faure Gnassingbé, réélu en février dernier.

Mark Zuckerberg, promet de réexaminer certaines règles de modération de Facebook. En tout cas, le vin est déjà tiré et ils ne peuvent que le boire !

Facebook

Gnadoe Tv