Suivez-nous

Analyse

J-Gado/N’kogné : ce nouveau remix qui décridibilise Kabash Business Prod

Publié

le

J-Gado
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

La maison de production de J-Gado vient de lancer un nouveau projet… Que dis-je… Un ancien projet remixé par plusieurs artistes togolais. Après le buzz qu’a créé le remix avec Santrinos Raphaël, Kabash Business Prod a décidé de relancer un nouveau remix de N’kogné.

El Miliaro, J-Gado, Binho Capone, Sitara Klody et Jon Do Landen ont été les artistes qui ont posé leur voix sur ce nouveau remix. Mais fort est de constater est que cette nouvelle sortie a été mal accueillie par certains mélomanes. Nous en faisons le point dans cet article.

N’kogné All-Stars, un nouveau remix de trop?

Le lancement de ce nouveau projet donne l’impression que Kabash Business Prod n’est pas réellement venue pour faire du business. En tant qu’une maison de production, les dirigeants devraient savoir ce qui pouvait marcher actuellement ou pas. Nous allons vous présenter 3 points qui prouvent que Kabash Business Prod est à la recherche d’une image et non pour faire du business.

1- Le challenge N’kogné

Après la collaboration entre J-Gado et Santrinos, Kiko a fait un petit freestyle sur l’instrumentale de la chanson. Le freestyle a tellement circulé, et a tellement plus aux mélomanes, que plusieurs artistes se sont prêtés au jeu. On a donc assisté à plusieurs freestyles de la part de plusieurs artistes togolais (Vesti, El Miliaro, Lol Cat, etc).

Lire aussi :   Chine/coronavirus : les cas de divorce ont augmenté après la quarantaine

Vu l’évolution des choses, on a remarqué que la maison de production de J-Gado ne s’attendait pas à ce que le freestyle ait autant d’ampleur. Dans le but de garder le cap, l’équipe a décidé de lancer un challenge précipité, qui a été mal accueilli par les internautes. Tous ces événements ont fait oublier la chanson principale qui est le featuring entre J-Gado et Santrinos.

À l’heure actuelle, nous ne savons même pas si le challenge a été effectué, ni ne connaissons les lauréats.

2- Le lancement de ce nouveau remix

Si l’équipe de Kabash était composée de bons analystes, ces derniers auraient su qu’il était impossible de lancer une nouvelle chanson en ce moment. Nul besoin de vous rappeler que le showbiz togolais est actuellement en ébullition à cause d’un duel entre le producteur de Santrinos et Olam Lord. Ce duel a fait taire plusieurs sorties musicales, y compris celle de Victoire Biaku. L’équipe de Kabash aurait dû patienter un petit moment avant de lancer cette nouvelle chanson.

3- L’impact de ce nouveau remix

Avant de lancer tout projet, il faut toujours se demander quel est le but de ce projet. Surtout se questionner par rapport aux retours qu’apportera ce projet. Loin d’être un rabat-joie, laissez moi vous dire que ce projet est ce qu’on appelle ”un projet mort-né“. Il n’aura aucun impact sur le showbiz togolais. D’ailleurs, les artistes qui sont sur le projet n’ont pas une grande visibilité (à part El Miliaro). Ce projet est très mal parti. Si vous ne me croyez pas, attendez de voir le nombre de vues qui sera cumulé et comparez ce nombre à celui de Santrinos Raphaël.

Lire aussi :   Deuil : la radio victoire perd son directeur des programmes

Ce qui me titille dans cette affaire, c’est le fait que El Miliaro fasse partie de ce remix. Pour un rappeur de son niveau, il aurait dû laisser les autres artistes aller se démerder dans l’amateurisme mise en place par Kabash Business Prod.

Le fait que El Miliaro ait accepté poser sa voix sur ce projet nous pousse à nous poser cette question : le producteur de Santrinos n’a-t-il finalement pas raison en traitant Olam Lord de ”promoteur de page Facebook” ? Parce qu’en tant que manager stratégique, il n’aurait pas dû accepter que son artiste soit mêlé à ce projet. Et mieux, il aurait dû veiller à ce que ce projet sorte au moment opportun.

Le producteur de Santrinos a-t-il finalement raison ? Et vous chers lecteurs, quel est votre avis par rapport à ce nouveau remix ? Dites-le nous dans les commentaires.

Continuez de vous abonner à Gnadoe Magazine.

Facebook

Gnadoe Tv