Suivez-nous

Actus

Togo : la gendarmerie nationale vient d’arrêter un réseau de voleurs d’huile des transformateurs portiques de la CEET

Publié

le

gendarmerie nationale
google images
Rejoignez nous sur Facebook:

La Gendarmerie Nationale ne cesse de faire tout son possible pour mettre la main sur les auteurs des vols et des crimes au Togo. Dans la nuit du 23 au 24 juillet dernier, la gendarmerie nationale a prise dans ses mailles un nommé Koumebio Yao.

Selon les informations, Koumebio Yao  est cité comme étant le cerveau d’un réseau de voleurs spécialisés dans le vol d’huile de refroidissement qui alimente les transformateurs portiques de la CEET, transformateurs qui desservent plusieurs localités dans les préfectures des Lacs et de Vo, ce qui entraîne des délestages répétés dans lesdites localités.

 

La gendarmerie nationale à pied d’oeuvre pour arrêter les criminels

Cette arrestation a été faite après que les services spécialisés de la Compagnie Énergie Électrique du Togo (CEET) se sont rendu compte que leurs réservoirs d’huile de refroidissement qui alimentent les transformateurs portiques dans les Lacs et le Vo se vidaient de façon inexpliquée.

Ayant constaté les faits, ils décident de faire appel à la gendarmerie nationale. Alertée, la gendarmerie nationale  a décidé de mener des investigations sur cette affaire.

Le 18 juin 2019, une équipe de gendarmes a surpris les nommés Kondo Messan et Assagba Richard transportant sur un tricycle une quantité importante de l’huile en question.

La suite des enquêtes a permis d’interpeller Adakpati Ahlin qui avait stocké chez lui dans son domicile 4 bidons de 25 litres de l’huile.

Lire aussi :   Togo/Coronavirus : le nombre de cas positif passe à 18

Ce dernier, dans ses aveux, a cité ses complices et a précisé que Koumebio Yao dit Keketchi était le cerveau du réseau.

C’est ainsi que la gendarmerie a pu mettre la main sur six membres du gang qui furent déférés à la prison civile d’Aného.

C’est la suite des investigations qui a finalement permis à la Gendarmerie nationale de coincer Koumebio Yao, dans la nuit du 23 au 24 juillet dernier.

C’est l’occasion  de féliciter encore une fois, la gendarmerie nationale qui ne ménage aucun effort pour protéger la population de ces individus véreux qui sont prêts à tout pour se faire fortune.

Pub

Facebook

Gnadoe Tv