Suivez-nous

Musique

La légende du « Soukouss » Aurlus Mabele décède du coronavirus

Publié

le

L’Afrique est un continent réputé pour être le berceau de l’humanité, mais elle est aussi un réservoir d’incroyables talents parmi lesquels on peut fièrement citer Aurlus Mabele. Le génie de la musique populaire soukouss des années 90 vient malheureusement de rendre l’âme. La nouvelle a été annoncée par sa fille Liza Monet sur son compte Facebook. Le créateur de » Loketo »  a été infecté par le redoutable coronavirus et est décédé à Paris ce 19 mars 2020.

Il fait désormais partie des premiers artistes emportés par le covid-19. On le sait bien que les personnes qui ont des antécédents médicaux n’arrivent pas toutes à résister au covid-19. Et notre cher Aurlus Mabele a vraiment eu des soucis de santé ces dernières années. Il lui avait été diagnostiqué une tumeur maligne de la gorge en 2005. Et s’en est ensuite suivi un AVC dont il ne se remettra plus totalement.

Qui était donc Aurlus Mabele ?

De son vrai nom Miatsonama Aurélien, l’homme a vu le jour en 1953 à Congo Brazzaville. Après ses études il s’est rendu en France où il a repris goût à la musique après avoir été membre de plusieurs groupes musicaux. Cette fois-ci il se lance avec Diblo Dibala avec qui il forme le fameux groupe Loketo. Ce groupe l’a vraiment propulsé au sommet de son art durant 26 ans. Et après les maladies ont malheureusement eu raison de lui.

Lire aussi :   Panne géante sur WhatsApp, Instagram et Facebook

Quel héritage a-t-il laissé ?

On ne peut parler du soukouss et de la rumba sans faire allégeance à la légende Aurlus Mabele. Il a vraiment donné un nouveau souffle à ces deux styles musicaux grâce à son talent musical intarissable. Il a vendu plus de 10 millions d’albums à travers le monde entier propulsant ainsi le soukouss au delà des frontières congolaises et africaines. Les hommes meurent mais leurs œuvres demeurent. Et c’est justement le cas de ces nombreux morceaux qu’on continuera d’écouter encore et toujours. Loketo, Zebola, Ebouka,Waka waka…sont des chansons qui ne disparaîtront jamais.

Que la terre soit légère à notre légende à tous!

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: RDC: La ministre de l'économie infectée par le coronavirus - Gnadoe Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pub

Facebook

Pour ne rien rater