fbpx
Suivez-nous

Histoires Vécues

Les chroniques d’Amé : Malade à vie cause de la sodomie

Publié

le

Les chroniques d'Amé sodomie

Recueilli et publié par Amé Océane CODJIA

J’ai 17 ans et je veux à travers ma confession sensibiliser mes Camarades, les filles de mon âge et celle de toutes les génération mais surtout de mon âge et celle en période d’adolescence sur les dangers de la « SODOMIE ».

J’ai 17 ans je suis nouvelle étudiante en sciences du Langage et voici mon histoire.

Lorsque j’avais 14 ans J’ai obtenu mon Brevet du premier cycle et j’ai été orienté dans une ville de l’intérieur du pays.

Lorsque je suis allée dans cette ville j’ai fait la rencontre d’un jeune garçon âgé de 3 ans de plus que moi avec qui je me suis mise en couple après beaucoup d’événements(je vous épargne de tous)
Avec lui j’ai fait 1 an de relation.

Lorsque nous nous sommes mis en relation, j’avais établis des règles et l’une des règles était « pas de sexe avant le mariage ». Venant d’une famille pieuse c’était et c’est ce que l’on m’a enseigner depuis longtemps.

J’avais décider outre mes mœurs de rester vierge jusqu’à mes 18 ans ou au pire au mariage parce que j’avais et j’ai toujours peur de ma première fois et de tout ce qui est rattaché à la pratique du sexe comme les maladies les Grossesses non désirés et autres. Mais aussi parce que dans mon cercle d’amis nous nous étions promis ça : Pas de sexe avant le mariage !!

Mais j’ai failli à ma promesse puisque j’ai eu à pratiqué la Sodomie Avec mon premier petit ami…

Avant la sodomie il m’avait convaincu de lui faire quelques petites papouilles comme la pipe et lui laisser la chance de me doigter me lécher et de sucer mes seins chose que j’ai accepter puisque je voulais tant découvrir tous ce que je voyais sur les sites pornographique(tous sauf pratiquer le sexe en lui même ) et il me disais que ça équivalait aux sexe aussi.

Donc nous avons eu à faire tout ceci. Un jour après une longue séance de papouille et tout il m’a proposé la sodomie chose que j’ai tout de suite refusé, puis face à ses explications et ma naïveté d’autant je me suis laissée faire. J’ai eu très mal la première fois malgré les pommades lubrifiante et tous mais la douleur s’est estompé au fur et à mesure que nous le faisions les autres fois.
Il a été le premier à me voir nue.

Lire aussi :   Les chroniques d’Amé: j’ai vu ma mère mettre du poison dans le repas de sa coépouse

Mais Après la première fois je me sentais tellement coupable que j’en ai parlé à personne même pas à celle que j’appelais meilleure amie.

Je me suis tu la dessus et ai continué de pratiqué, parce que je me disais que je devais bien faire ça puisque j’étais en relation. Quoique je pense plus que mon ignorance concernant le sexe et divers a aussi joué ce n’est que longtemps après j’ai avoué à ma meilleure amie qui était tellement furieuse contre moi
Puis à la suite de plusieurs malentendu j’ai rompu.

Une fois ma grande sœur avec qui j’étais dans la même ville m’a appelé en Urgence chez elle.

Chose que je fis, lorsque je suis arrivée elle m’a envoyé dans sa chambre et a commencé à me poser des question sur ma relation avec mon premier petit ami. On va l’appeler Mr Y.
Au début j’ai voulu lui mentir puis elle m’a dit:
Ma meilleure ami vient d’une famille pieuse et à le dont de connaissance.

Elle m’a dit de te demander ce que tu fais avec Mr Y et de te dire d’arrêter que ce que tu as fais t’as salit et si tu n’arrête pas ça va te perdre. Lorsque je lui ai demander ce que c’était elle m’a dit de te demander directement.

– Donc Madame je te demande qu’est ce que c’est?

Je vous le jure j’ai eu la chaire de poule. Et j’ai tous dis à ma grande sœur.

Elle fut tellement choquée, elle m’a passé un savon et m’a appris que c’était un péché et un péché très grave. Elle m’a fait promettre de ne plus recommencer. Nous avons prier et elle a demandé à Dieu de me pardonner que j’agissais sous l’effet de l’ignorance et que maintenant que je savais je ne le referai plus et je suis retourné chez moi.

Ma relations qui a suivit était simple et soft.

Lire aussi :   Comment faire l'amour à un homme

Pas de sexe juste les bisous. Et je restais de marbre lorsque la personne ne voulait pas accepter ma décision.

Puis j’ai croisé quelques temps mon 3 ème petit ami lorsque j’étais en terminale en ce moment j’avais changé de ville.
On va l’appeler Mr A.

J’ai croisé Mr A alors que je sortais d’une relation difficile.

Il m’a redonné espoir au début avec ses mots doux et tout c’était la bouée de sauvetage qui arrivait juste au bon mon moment… nous étions ensemble mais tjrs sur mes même règles pas de sexe avant le mariage ! Et plus de Sodomie !

Lui et moi étions pas dans la même ville mais à cause des études il a changé de ville.

Néanmoins il venait dans la ville où j’étais lorsqu’il avait l’occasion il avait ses parents là aussi. Pour les fêtes de fin d’année il est venu. Il n’y avait personne à la maison mes grands frères étant tous à La capitale et mon père ayant voyagé pour retrouver sa femme(je suis orpheline de mère ), nous avons passé les congés et les fêtes de fin d’année ensemble.

Et lorsque pour les fêtes de fin d’année nous nous sommes retrouvé seul dans un lit et après ses supplications pour avoir des rapports avec moi j’ai succombé mais en lieu et place de faire l’amour correctement je lui ai permise de me SODOMISER encore…
Je l’aimais tellement que j’étais prête à tout pour lui.

J’avais 16 ans en ce moment-là.
Nous Avons pratiqué la SODOMIE rompant encore une fois la promesse faite à ma sœurs mais aussi à Dieu.

Et ça Pendant les congés de noël. On a répéter l’acte 3 fois puis il s’en est allé dans sa ville pour ses études on parlait par textos et appel et tout…
Puis quelque temps après j’ai remarqué qu’il y avait un bouton qui avait apparu dans mon rectum.

Comme toute bonne africaine J ai demander conseils au mémé qui m’ont dit qu’il s’agissait des hémorroïdes et m’ont donné quelques médicaments à faire.

Je les ai faut mais au lieu de guérir les boutons se sont multiplié. Ça grattait ça faisait mal et tout.

Mais je menais ma petite vie persuadé que ça allait passé. Entre temps j’ai obtenu mon bac et j’ai rompu avec mon petit ami.
Les boutons ont persisté jusqu’à il y a quelques semaine.

Lire aussi :   VENDUE PAR MON ONCLE PATERNEL A 4 ANS ET EMMENÉE EN FRANCE PAR UN COUPLE D'ÉTRANGERS

C’est lorsque les bouton se sont propagé jusqu’à mon vagin que je suis allée chez le gynéco. C’est lui qui a dit qu’il s’agissait des condylomes. Et dans mes recherches je me suis rendu comptes que c’était des verrues qui était transmissible par voies sexuelles, C’était donc des MST.

C’est là que je me suis souvenue que j’avais désobéi à Dieu et ça tout en étant consciente que ce que je faisais ne lui plaisait pas j’ai alors établit le lien que c’était juste ma punition.

Il y a quelques jours je suis allée chez le dermato sous ordre du gynéco pour me faire couper les boutons.
Le dermato m’a expliqué pendant l’opération qu’il allait brûlé les boutons qui eux s’était multiplié, qu’il n’y avait pas de Solution miracle à mon problème on le brûle s’il repousse on le brûle encore tant qu’il repoussera on le brûlera…

Malgré l’anesthésie c’est la pire sensation que j’ai eu de toute ma vie sentir l’odeur de ma vulve et de ma chaire brûler.
Mes narines en sont encore traumatisées.

J’ai mis ma vie en danger à cause de qui à cause de quoi ?
Une relation avec quelqu’un qui n’allait pas durer.

Yen a peut être d’autre dans mon cas qui au lieux de donner devant préfère donner derrière…
Je veux juste qu’elles sachent que donner devant même est mieux que donner derrière parce que en donnant derrière tu risque d’avoir un cancer, ce qui m’a frôler parce que le virus responsable de ma MST est celui du cancer, sinon l’abstinence est meilleur (je n’es toujours pas eu de rapport sexuel par devant).

Tu lui donne derrière parce que tu veux pas donner devant? Un garçon qui t »aime vraiment ne te brusquera pas il ira à ton rythme il ne va pas t’obliger à faire par derrière il attendre peu importe le temps.

Pour ma part j’ai compris la leçon.

N’oubliez pas de partager ce témoignage.

 

Recueilli et publié par Amé Océane CODJIA

Pub

Facebook

Pour ne rien rater