fbpx
Suivez-nous

Analyse

Les histoires d’amour dans la même classe d’école : bon ou mauvais ?

Publié

le

Les fameuses histoires d’amour sur les bancs, on en parle ? Tout d’abord, par « banc » j’aimerais dire « au collège, au lycée, ou à l’Université ». En d’autres termes : « les études et les histoires d’amour », vont-elles de paires ? Ce gnadoe répond à la question. Et si on commençait par un tout petit refrain ? On y va…

 

« Elle coule, elle coule, la maladie d’amour…

Dans le cœur des enfants…

De sept à soixante-dix-sept ans… »

 

J’adore cette chanson, elle est indémodable et j’ose croire que vous l’avez reconnue (enfin, sauf si vous êtes né de la dernière pluie.).

À partir du moment où le cœur bât, il est clair que personne n’est à l’abri de l’amour. Ça fait peur, et ce qu’il y a de flippant en cela, c’est le caractère imprévisible. L’amour rentre et sort comme il veut, où il veut (un peu comme Chico). Je ne vous apprends rien, vous avez sûrement déjà été touché par la flèche de Cupidon, ou carrément par la « balle perdue » selon Fofo Skarfo.

Généralement, la flèche ou la balle n’est pas fatale lorsqu’elle nous atteint. Mais elle pourrait être dangereuse ; ce cas ne dépend que du « où » et du « quand ». Spécialement pour cet article, on parlera de l’amour sur les bancs d’école, dans la même salle de classe au moment même où l’on prépare ardemment les diplômes.

Lire aussi :   13 reasons why: une série qui pourrait contribuer au suicide

 

Coup de foudre en classe

C’est la rentrée des classes. Aliou et Ama sont dans la cour d’école tous les deux habillés dans un style élégamment électrique. Ama, attirée par l’inexplicable beauté de Aliou, s’approche doucement avec une démarche très lubrifiante (j’ai rien dit). Elle fait « salut » et Aliou répond « Saaa-luuut ». Vous avez compris.

Bref, le courant s’est établi, le disjoncteur est même déjà scellé avec un scan rétinien. Plus de retour en arrière, Aliou et Ama sont déjà en mode Mamadou et Bineta de Santrinos Raphaël. Tout ça en seulement 5 minutes dans la cour de l’école. Plus tard, ils se retrouvent dans la même salle pour suivre les mêmes cours et ils sont tous les deux contents d’être aussi proches l’un de l’autre. Aliou voudrait terminer ce qu’Ama a commencé. Bref, tout est rose, pour l’instant…

 

Coupure d’électricité dans la salle

C’est drôle comment j’arrive à écrire tout ça, lol. Aliou et Ama se sont mis en couple il y a 6 mois déjà. Le premier semestre est passé et Aliou n’a reçu que des mauvaises notes. Pendant ce temps, Ama est la première de la classe, et puisque son amoureux est le dernier, elle a décidé de lui filer quelques coups de main.

Lire aussi :   Ruptures de couple 2.0 ou les différentes façons de rompre une relation de nos jours

L’emploi du temps est fixé, Ama souhaite passer chez Aliou les mercredis et les samedis dans l’après-midi pour l’aider à comprendre un peu quelques notions.

 

Ça fait déjà trois séances qu’ils se sont retrouvés sans aucun progrès dans les révisions. Pourquoi ? À chaque fois qu’Ama vient chez lui, Aliou  commence par l’embrasser en la débarrassant de ses vêtements, et tout finit quelques heures plus tard dans son canapé. Pardon, en plus d’être toujours sexy, Ama n’est pas résistante.

Le scénario était le même chaque mercredi et samedi après-midi. C’était trop intense pour abandonner, surtout qu’Aliou adore ça et qu’Ama est amoureuse. Ama ne s’inquiète plus trop pour ses cahiers. Son histoire avec Aliou est tellement intense qu’elle ne pense plus à grand chose. En fait, elle voudrait plus tard épouser Aliou.

Ainsi, rassurée de sa vision du couple, elle va au rendez-vous un samedi sans prévenir et découvre Aliou avec une meuf qui est une camarade de la même salle de classe. En fait, Aliou avait oublié le rendez-vous des mercredis et samedis après-midi. Il n’était presque plus amoureux d’Ama depuis leur 50e rapport sexuel et il ne pensait plus à elle. Sauf qu’il ne lui a rien avoué.

Ama retourne chez elle avec le cœur en morceaux. La douleur est immense et insupportable. En fait, c’est le deuxième semestre et il ne reste que 3 semaines pour l’examen. Aliou savait qu’il allait échouer. Mais Ama…

Lire aussi :   Les filles de Lomé battent le record d'avortement, voici les raisons

 

La sentence

Tout le monde s’est étonné du résultat d’Ama. La sexy intelligente et première de la classe n’aura pas son diplôme cette année. En effet, Ama n’a pas pu s’en remettre de son chagrin. Elle s’est laissée distraire et son niveau a chuté.

 

C’est ainsi que l’histoire d’amour d’Ama avec son camarade de classe se termine. L’année prochaine, elle se retrouvera encore dans la même salle avec lui si l’un des deux ne change pas d’école.

 

Alors, quelle réponse pour la question ?

Ama a perdu une année de sa vie simplement en tombant amoureuse d’un camarade de classe. Elle aurait pu avoir son diplôme cette année-là. Mais elle s’est laissée distraire.  Elle n’a pas voulu tomber amoureuse, c’est juste arrivé. Cependant, elle pouvait empêcher cet amour de grandir dans son cœur au point de retarder sa percée. L’amour et les études ne vont pas de paire, et les relations amoureuses dans la même salle de classe sont nuisibles à l’étudiant.

 

Voilà, c’était ma petite histoire pour répondre à la question, vous en pensez quoi ? Les commentaires…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vidéo de la semaine

Facebook

Pour ne rien rater