Suivez-nous

Actus

Norvège : les photos retouchées sont passibles d’un emprisonnement

Publié

le

photo
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

L’injonction à avoir un corps ressemblant à des modèles irréalistes « est tout le temps présente, même imperceptiblement, et est difficile à combattre », a dénoncé le ministre à l’origine de la loi.

Les élus du parlement norvégien ont approuvé le 2 juin  un texte de loi obligeant les influenceurs et publicitaires à signaler toute utilisation de photo retouchée. La date d’entrée en vigueur de cette nouvelle législation sera décidée par le roi de Norvège.

L’objectif de cet ajout législatif est de mettre fin aux standards de beauté irréalistes véhiculés sur les réseaux sociaux et les campagnes de communication.

Dans le texte présentant l’amendement au parlement norvégien, le membre du gouvernement a dénoncé l’importance prise par la pression d’avoir un corps ressemblant à des modèles impossibles.

La loi s’appliquera notamment à Instagram, Facebook, Snapchat, TikTok et Twitter pour les photos où la taille, la forme ou la nature de la peau des corps a été retouchée. Les contrevenants s’exposeront à des amendes, voire des peines de prison.

Le ministère a cependant reconnu qu’il allait être compliqué de faire respecter la législation, car les retouches sont parfois difficiles à repérer. Il a aussi espéré que la loi n’allait pas pousser les influenceurs à se tourner davantage vers la chirurgie esthétique.

Facebook

Gnadoe Tv