fbpx
Suivez-nous

Histoires Vécues

L’histoire et le décès tragique de Marthe Ndeh, esclave à Dubai

Publié

le

Marthe Ndeh

Marthe Ndeh est une jeune camerounaise qui fait actuellement la une dans son pays pour la plus triste des raisons.

En effet, elle avait été rapatriée de Dubaï où elle avait voyagé pour y chercher une vie meilleure après qu’elle ait cherché du boulot en vain malgré ses diplômes de baccalauréat bilingue et d’hôtellerie.

Marthe Ndeh avait ainsi été mise en contact à l’église avec une jeune femme qui avait un tuyau pour voyager à l’étranger avec garantie de travail et de salaire convenables. Elle a dû passer par tous les moyens possibles pour pouvoir payer ses frais de voyage pour aller faire le travail de secrétaire qu’on lui avait promis. Tout ça pour se rendre compte qu’elle s’était faite berner, s’ensuivent des traitements inhumains et avilissants qui la détruisent peu à peu.

Le plus dur pour elle sera d’être forcée à devenir un recruteur à son tour sous menace de mort, elle a néanmoins réussi à sauver quelques vies mais certaines filles n’ont pas voulu la croire.

Elle a réussi à s’échapper pour finir en prison sans possibilité d’en sortir un jour puisqu’elle n’a pas son passeport confisqué dès son atterrissage à l’aéroport. Il n’existe pas non plus d’ambassade de Cameroun à Dubaï, ce qui complique explicitement les choses.

Lire aussi :   IL A PRIS MA VIRGINITÉ ET S’EST MARIÉ LE LENDEMAIN

Elle explique qu’elle s’en est sortie par la grâce de DIEU, mais sa situation quand elle fut enfin mise en contact avec sa famille précipita la mort de son père qui n’a pas pu supporter l’affreuse réalité de savoir sa fille captive dans un milieu hostile sans possibilité de l’en sortir faute de moyens financiers.

 

À son retour au bercail, Marthe ainsi que d’autres victimes rapatriées d’autres pays arabes comme le Koweït ont pris la parole pour prévenir leurs compatriotes de ne pas tomber dans ce vil engrenage.

Elle a été la plus active à aller sur des chaînes raconter son histoire faisant parfois face aux mépris de certains journalistes qui trouvent que ce n’est pas grave ou qu’elles ont eu ce qu’elles cherchaient.

Elle avait rejoint une association de soutien psychologique aux victimes de ce genre de machination, puisqu’elles revenaient pleines de culpabilité et de honte.

Marthe a imploré à ce qu’on l’aide à trouver un emploi puisqu’elle a déposé des dossiers mais elle n’obtient rien malgré ses diplômes et sa maîtrise du chinois.

Son récit a provoqué l’indignation des Camerounais qui ne comprenaient pas que des compatriotes puissent vendre ainsi leurs sœurs en sachant exactement dans quoi ils les poussaient.

 

Lire aussi :   Eto'o veut être le premier entraîneur noir à faire ceci

Après une dure bataille pour renouer contact avec ses bourreaux en vain, Marthe Ndeh s’en est allée le 7 Janvier dernier et a déjà été enterrée sans obtenir ni réponses ni excuses de la part de ceux qui ont détruit sa vie et celle de sa famille.

 

Voici l’une de ses interviews où on la voit plusieurs fois au bord des larmes :

 

Et ci-après, l’annonce de son décès :

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pub

Facebook

Pour ne rien rater