Suivez-nous

Actus

Côte d’Ivoire: Qnet, Crowd1 et les autres entreprises de marketing réseau fermées

Publié

le

Google image
Rejoignez nous sur Facebook:

Les entreprises de marketing réseau sont sommées de cesser immédiatement toutes leurs activités sur le territoire ivoirien. Et ce n’est pas fini, il leur est également ordonné la fermeture de leur site internet.

C’est ce qui ressort du conseil des ministres de ce 8 juillet  au titre du Ministère de l’Economie et des Finances, en liaison avec le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile et le Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste.

 Le gouvernement ivoirien a donc ordonné la restitution intégrale par les promoteurs de ses activités, de l’intégralité du capital souscrit par les adhérents ivoiriens sous peine de poursuites et même d’emprisonnement si nécessaire.

Il s’agit entre autres des entreprises de marketing réseau comme Crowd 1, Qnet, e-money, e-Cash, tontines numériques, la liste est longue.

Marketing réseau

 » En dépit des mesures arrêtées par le Gouvernement pour lutter contre le phénomène de placements illégaux d’argent ou de sociétés dites d’agrobusiness apparu entre 2016 et 2017, de nouveaux acteurs ont vu le jour sous forme de marketing de réseau. 

Ces structures, qui proposent des souscriptions en ligne, assorties de promesses d’importants retours sur investissement, par le biais de sites internet, n’ont pas de localisation géographique connue en Côte d’Ivoire contrairement aux sociétés d’agrobusiness localisables par une implantation physique. Environ 30 000 personnes sur le territoire national ont souscrit aux services de ces structures.

Aussi, au regard des risques réels que présentent ces activités illégales de placement financier et, dans le but de protéger l’épargne des populations, le Conseil ordonne la cessation immédiate de toutes ces activités ainsi que la fermeture des sites internet concernés. Il enjoint également aux promoteurs de restituer intégralement, à chaque adhérent, le capital souscrit, sous peine de poursuites judiciaires ».

Le Conseil a invité, par ailleurs, les populations à plus de vigilance et de prudence en évitant toute opération de placement de leur épargne dans ce type d’activité.

Notons que ces entreprises de marketing réseau étaient déjà dans les collimateurs des autorités ivoiriennes. En effet déjà le  21 mars 2018 le ministère avait indiqué que les activités menées par ces sociétés pourraient avoir des risques sur la sécurisation des finances et l’épargne des citoyens. 

« En raison de l’expérience récente des sociétés dites d’Agrobusiness, le gouvernement tient à porter à la connaissance des populations, que des enquêtes ont été initiées à l’effet de mieux appréhender la licéité des activités de ces sociétés».

Pub

Facebook

Gnadoe Tv