Suivez-nous

Togo

Matrimoniat 2.0 : la plateforme de protection des femmes Défenseurs des Droits de l’Homme au Togo

Publié

le

Matrimoniat 2.0 : la plateforme de protection des femmes Défenseurs des Droits de l’Homme au Togo
Rejoignez nous sur Facebook:

Qui protège les protectrices ? Telle est la question que l’on peut se poser quand l’on entre dans le monde rudement complexe des femmes protectrices et défenseurs des Droits Humains. Elles sont nombreuses en effet ses femmes d’exceptions qui au quotidien mettent leurs vies en péril en vue de faire respecter les Droits des uns et des autres.

Ces Défenseures des Droits de l’Homme (DDH) se retrouvent parfois pour ne pas dire bien souvent lésées notamment dans le contexte local, lorsqu’il s’agit de la protection de leurs Droits à elles. C’est justement pour faire face à ce qui ressemble très très fort à une inégalité qu’à vu le jour au Togo, la plateforme Matrimoniat 2.0

 

Matrimoniat 2.0 : qu’est-ce que c’est ?

Matrimoniat 2.0 : la plateforme de protection des femmes Défenseurs des Droits de l’Homme au Togo

Pour faire simple, chers Gnadoe Peeps, Matrimoniat 2.0 est une plateforme, un label, une communauté où les Défenseures des Droits Humains (DDH) se sentiront soutenues, et protégées. Elle est mise en œuvre par une équipe de 10 jeunes femmes (“Team MatriM”) sous la coordination de Sharon MUKWAWAYA, Étudiante en sciences botaniques et activiste-féministe, et sous le coaching de M. Godwin ETSE, Directeur Exécutif du CDFDH.

Les raisons ayant poussé à la mise en œuvre de ce projet sont diverses. Cependant, selon Sharon MUKWAWAYA :

“Nous partons du principe où nous sommes DDH, nous luttons pour les Droits Humains mais personne n’est là pour garantir notre sécurité à nous. Alors nous nous sommes érigées en force pour nous protéger d’autant plus que nous sommes aussi humains.”

Avec la COVID-19, la société s’est digitalisée comme jamais auparavant. De ce fait, les femmes DDH se retrouvent confrontées beaucoup plus qu’avant au problème de harcèlement en ligne. Le label vient alors les soutenir autant que faire se peut. La coordonnatrice du projet déclare à cet effet :

“Pendant la crise sanitaire le canal d’action des DDH c’était beaucoup plus l’internet, les réseaux sociaux…. Et suite à l’utilisation de ce canal, les DDH font sérieusement face au problème du harcèlement en ligne. Matrimoniat 2.0 se veut dans un premier temps lutter contre ce problème qu’est le harcèlement en Ligne. Et ceci ne vient pas que d’un coup de tête, mais de tout un vécu, celui des DDH pendant la COVID-19.”

Vous vous demandez sûrement d’où vient le nom Matrimoniat 2.0 et aussi ce qu’il signifie. Eh bien, selon Mme MUKWAWAYA :

“MATRIMONIAT est un mot fabriqué par nous, dérivé de Matrimoine qui voudrait dire cet héritage à connotation féminine que nous désirons laisser à la future génération de DDH. En effet, nous désirons laisser ce label aux prochaines générations de DDH pour défendre le problème capital lié à leur lutte dans leur temps.

2.0 ce n’est que l’évolution actuelle du projet. Cette année, nous luttons contre le harcèlement en ligne et le canal utilisé, ce sont les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, … D’où 2.0”

 

Lire aussi :   Une entreprise spécialisée dans les solutions informatiques et les statistiques recrute

Quels sont les objectifs du label ?

Matrimoniat 2.0 : la plateforme de protection des femmes Défenseurs des Droits de l’Homme au Togo

L’objectif général du projet est “de lutter contre le harcèlement en ligne des jeunes femmes défenseures des droits de l’homme au Togo en 2021”. À côté de cet objectif général, on retrouve plusieurs autres sous-objectifs parmi lesquels :

–          Le renforcement des connaissances et compétences de 20 jeunes femmes défenseures des droits humains basées à Lomé, en matière de gestion de leur sécurité en ligne

–          La sensibilisation des potentiels antiféministes et des internautes togolais sur la question du harcèlement en ligne des femmes engagées ;

–          Le suivi psychologique des jeunes femmes défenseures des droits humains victimes du harcèlement en ligne et enfin

–          L’inclusion des jeunes femmes défenseures des droits humains dans les cadres d’échanges entre les acteurs de la société Civile et les institutions étatiques au Togo.

 

Comment les contacter ?

Pour contacter les responsables de la plateforme Matrimoniat 2.0, il vous suffit de vous rendre sur Facebook en cliquant sur le lien : https://www.facebook.com/Matrimoniat-20-102158051882859/

 

Facebook

Gnadoe Tv