Suivez-nous

Livre / Roman

Mon répétiteur-Chap 10 : le lécheur professionnel a encore frappé (interdit aux -18ans)

Publié

le

Mon répétiteur
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

Mon répétiteur est une série d’histoires publiée chaque vendredi nuit par Tony Hemrix. Restez câblés pour la savourer. Formellement déconseillée aux moins de 18 ans. Bonne lecture.

Pour rendre ses temps libres utiles, son père lui recruta un répétiteur d’anglais vu que ce fut son choix après son admission à l’UL ( université de Lomé ). Tania tombée sous le charme de son répétiteur, n’hésitera pas une seconde à passer à l’action pour séduire ce dernier.

Tania toute excitée, sa fendue toute mouillée réclamerait le membre de son répétiteur. Tout ce qu’elle voudrait c’est sentir sa verge dans son entrejambe et jouir comme dans son fantasme.

Mon répétiteur Chap 10 : le lécheur professionnel a encore frappé

J’étais là à jouer aux avares avec ma copine Méli par peur qu’elle s’occupe entièrement de mon répétiteur vu qu’elle est une gourmande en matière de plan à trois.

Je faisais « ma pute » en essayant de la faire croire que rien n’était tout en voulant la renvoyer de chez moi pendant que mon répétiteur se cachait dans les toilettes puis par malheur, quelqu’un cogna de nouveau à la porte.

 

J’ouvris et c’était ma daronne.

-Maman !

Elle rentra puis me répliqua :

-Oui chérie comment tu vas ? Je suis très fatiguée, quelle journée de merde !

-bonne arrivée maman. Lui souhaitait Mélina

-Oui Méli ça va ? Et tes parents

-Oui maman ça va bien, tout le monde va bien.

– tu comptes rester j’espère parce qu’il est déjà tard hein. Il y a couvre feu.

– Euh je compte bien rester et repartir demain. Je vais passer un peu de temps avec Tania.

– T’as intérêt.

-Euh maman t’es rentrée un peu plus vite aujourd’hui. Y a-t-il un truc ? Lui demandais-je

-Oui chérie aujourd’hui j’ai eu qu’a signé quelques dossiers donc c’est pourquoi. En plus y’a couvre-feu là mais vous rêvez ? Vous ne suivez pas les journaux ? On sort plus après 20h et je crois que ton père ne va pas aussi tarder à rentrer.

Lire aussi :   Des jeunes sénégalais arrêtés pour avoir tourné des s3xtapes après le ramadan

– ah je vois, désolé, mais t’es rentrée encore plutôt non !

-Tania ! N’est-ce pas toi qui m’appelle sans cesse chaque jour de rentrer vite à la maison ? Et maintenant tout à coup mademoiselle est surprise que je sois rentrée tôt au lieu d’être contente ? Pourquoi tu fais cette tête ?

 

Je me suis tue immédiatement sinon je vais boiser de la curiosité en cause et quand elle est curieuse haha même si c’est pour demander au grand Dieu, elle le fera.

-Qu’as-tu préparé ce soir bébé ?

« J’ai préparé de la baise dans les toilettes » ce que je me suis dit en tête.

 

Je savais pas comment lui répondre puisque j’étais censée préparer avant qu’elle ne rentre du boulot mais voilà….

-Euh justement maman j’étais sur le point d’aller dans la cuisine.

-et tu comptes préparer quoi ?

 

Une deuxième question, je répliquai :

-Euh du riz au gras, maman

-Okay tu fais vite ton père va pas tarder à rentrer.

-Euh okay je file.

-Et le répétiteur d’anglais est-il venu ?

-Euh…Oui maman

-okay j’espère que ça ira.

-oui oui maman…euh il est bon.

 

Moi et ma copine on s’est regardé bizarrement et discrètement. Et sur cette dernière question de ma mère, ma copine fut d’une part convaincu que bien sûr j’ai un répétiteur mais a une certitude qu’il y a un truc louche qui clochait.

 

Et pire encore, depuis que je lui avais dit que mon répétiteur est aux toilettes, il n’est toujours pas sorti jusqu’à ce moment-là.

Pendant tout ce moment je lisais dans les pensées de ma copine.

La connaissant bien, elle poussera sa curiosité à aller dans les toilettes pour essayer de comprendre ce qui n’allait pas mais en même temps me sauver la peau si possible.

Lire aussi :   Voici la façon la plus simple d’exciter une femme

 

-Tania j’aimerais aller dans les toilettes j’ai grave envie d’aller me détendre.

Elle avait l’air de quelqu’une qui ressentait vraiment le besoin.

 

J’étais choquée et c’était impossible de lui refuser d’aller dans les toilettes devant ma mère sans raison.

 

-D’accord, okay je t’accompagne alors !

-« Non ne t’en fais pas je connais moi-même déjà la voie qui mène là-bas. Je ne suis pas une nouvelle dans cette maison donc tu peux aller faire la cuisine en attendant que je me libère » : Me disait-elle toute souriante

 

Elle me regarda et sourit puis me fit un clin d’œil.

J’étais folle de rage contre elle mais je n’avais d’autres choix que de m’adapter à la situation sinon, si par mégarde la vielle soupçonne quelque chose de louche, mon petit plan cul avec mon répétiteur se dévoilera et j’aurai des soucis et pire le répétiteur risquerait de finir mal, connaissant bien mes parents.

 

Je la voyais prendre le couloir qui menait vers les toilettes mais je ne pouvais rien y faire.

Mon esprit n’était plus sur glèbe. Que vais-je faire ? « Bah rien ! » disait mon intuition.

Je suis obligée de faire rapidement et les rejoindre dans les toilettes.

<<Putain mais quelle journée !!!!!!>>

 

Pendant tous ces moments là, ma daronne était assise au salon.

Tout ce qui veut dire aussi que la copine ne devrait pas trop tarder dans les toilettes car ma daronne sera inquiète et curieuse.

J’étais dans la cuisine bien sûr mais mes idées étaient ailleurs

Le riz au Gras le plus simple et rapide de mes plats, je le préparai très rapidement en mettant les trucs au feu.

Le temps que ça cuit complètement, je pourrai toutefois faire des vas et viens afin que ça ne brûle pas et bien sûr être à la vue de ma maman.

Lire aussi :   Mon répétiteur-Chap 5 : prise à mon propre piège (déconseillé aux -18ans)

Dans peu de temps mon père reviendra et je suis très inquiète.

 

Et bien avant tout ce cirque je cherchais à faire déplacer ma maman du salon afin d’enlever ces idées sur ma copine et aussi pouvoir me permettre d’aller dans les toilettes de temps à temps.

Je quittai la cuisine pour le salon où je vis ma mère qui somnolait dans le fauteuil.

– Hey maman ! Réveille-toi

– Oui chérie pfffff … t’as fini de préparer ?

– Non maman tout est au feu. Mais ça sera prêt bientôt. Lèves toi et va prendre une bonne douche et endors-toi un peu le temps que le repas soit prêt.

– Oui je crois que j’ai besoin d’une bonne douche.

 

Elle se leva puis rentra dans sa chambre.

Je respirai un bon grand souffle et mon cœur fut en paix au moins pour quelques instants.

Je courus dans les toilettes afin de faire évader mon répétiteur avant que la situation ne tourne mal.

 

Arrivée, j’ouvris la porte de la toilette puis voilà ma copine qui se faisait lécher par mon répétiteur.

Un truc que je voulais depuis : Les lèvres de mon Répétiteur posées sur ma chatte mouillée!

Je voyais les lèvres de Moïse balayer toutes les trajectoires de son gros minou.

Elle était folle de plaisir et la connaissant bien, rien ne pouvait l’épargner de cette sensation là, celle qu’elle vit actuellement.

Elle était assise sur le pot avec les deux jambes écartées. La langue du répétiteur était fourrée dans sa chatte et elle jouissait de l’intérieur.

Ses seins étaient enflés et les tétons durs, ce qui exprimait son degré d’extase.

Merde la pétasse gourmande.

Que pouvais-je faire?

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pub

Facebook

Gnadoe Tv