Suivez-nous

Musique

Le légendaire musicien guinéen auteur du titre « Yéké Yéké », Mory Kanté, est décédé

Publié

le

Google images
Rejoignez nous sur Facebook:

La musique africaine est encore en deuil ce vendredi 22 mai avec le décès du griot électrique Mory Kante à l’âge de 70 ans.

La mort de l’artiste africain le plus vendu au monde a été annoncée par son fils Bala Kante. Ce dernier a précisé qu’il a rendu l’âme dans la matinée du vendredi en Guinée son pays d’origine à l’hôpital sino-guinéen.

« Il souffrait de maladies chroniques et voyageait souvent en France pour des soins, mais avec le coronavirus, ce n’était plus possible. On a vu son état se dégrader rapidement, mais j’étais surpris quand même car il avait déjà traversé des moments bien pires », a-t-il ajouté.

Après Aurlus Mabele et Manu Dibango pour ne citer que ceux-ci, c’est malheureusement le tour de Mory Kante de tirer sa révérence. Même si c’est confirmé que ces deux premières célébrités ont été emportées par le coronavirus, ce n’est pas le cas pour l’auteur du tube Yeke Yeke.

Kante

Mory Kante en pleine prestation

Finalement, on dirait que cette année ne porte vraiment pas chance à nos vieilles gloires du continent.

Le chanteur et musicien guinéen Mory Kante est principalement connu dans le monde entier pour son tube Yéké yéké en 1988.
C’est un tube qui avait fait danser le monde entier et était enregistré sur l’album Akwaba Beach. Surnommé le griot électrique il a beaucoup fait connaître la musique africaine à l’international.

Lire aussi :   POURQUOI ECOUTER « EVA » DE PHENIX FAMILY ?

Je parie que beaucoup ont dansé au moins une fois sur ce tube planétaire sans savoir que l’auteur n’est autre que Mory Kante. Paix à son âme !

Pub

Facebook

Gnadoe Tv