Suivez-nous

Analyse

Nathalie Koah : 5 leçons à retenir de sa success-story

Publié

le

Nathalie Koah

Le nom de Nathalie Koah est apparu en 2016 de manière très peu glorieuse quand des nudes d’elle ont été dévoilées sur le net. Une situation qui avait causé un véritable tourbillon médiatique et cybernétique dans son pays d’origine et un peu partout dans la sous-région. Elle avait été traitée de tous les noms, humiliée, vilipendée et jetée en pâture sur la place publique.

Quatre années plus tard, Nathalie Koah a su se relever de ce qu’elle avait comparé à « un assassinat social » et en a même trouvé de quoi faire son fonds de commerce.

Comment cela a été possible ?

Vous avez la réponse dans cette case study.

 

1- Bien s’entourer et Prendre du recul

Ces deux conseils n’en font qu’un et ne peuvent pas fonctionner l’un sans l’autre. C’est la première des leçons qu’il faut retenir de la Camerounaise ; elle a su compter sur le soutien des personnes qui lui sont proches et la connaissent le mieux à savoir sa famille et ses amis. Ensuite elle s’est donné du temps loin de tout le tintamarre pour réfléchir.

Dans son livre Revenge Porn, elle avoue s’être repliée sur elle-même au début du scandale et avoir fait une crise d’angoisse mais après son réveil à l’hôpital, elle s’est tout de suite rendue compte que ce n’était pas la meilleure chose à faire. Pour y remédier, elle s’est beaucoup confiée à Fabrice, son petit frère qui est devenu son pilier et son meilleur allié.

Dans les situations de harcèlement et de désespoir, on a besoin de son entourage pour y voir clair. Kim Kardashian ne s’est pas laissée démonter par le scandale de sa sextape grâce au soutien indéfectible de sa mère Kris Jenner qui y a même trouvé une occasion de lancer la carrière de toute sa famille. De même, la vixen Maria Mobil et la chanteuse Dia Nuella toutes deux assez controversées, rappellent souvent sur leurs réseaux qu’elles continueront sur leur lancée tant qu’elles pourront compter sur le support de leurs familles.

Lire aussi :   Le doute est un poison, voici comment s'en débarrasser

Elle a ensuite pris le temps de se ressourcer et de faire le point sur sa situation lors d’un voyage hors du Cameroun grâce au don généreux d’une personne influente de son pays. Une tactique qu’avait aussi utilisée la Nigériane Toke Makinwa dans une situation similaire. S’éloigner pour mieux se retrouver.

 

2- Se réapproprier son histoire

Dans l’extrait de son reportage avec Canal+ dans l’émission « Enquête d’Afrique », Nathalie Koah a souligné le fait qu’elle a voulu dès le début se démystifier pour prouver à ses détracteurs qu’elle était une personne réelle de chair et de sang comme eux, ce qu’elle a fait en publiant peu après un livre dans lequel elle racontait tout. Elle ne cacha rien de sa vie : de son enfance, la mort de son père, sa relation avec Eto’o, ses erreurs et ses compromissions.

En agissant ainsi, en racontant sa version des choses sur sa propre plateforme en occurrence son livre et non dans une interview où les choses pouvaient être coupées et déformées contre elle ; elle a prouvé son ingéniosité et ses connaissances en matière de management et de branding personnel. Une astuce judicieusement utilisée par de nombreuses stars telles la blogueuse Nigériane Linda Ikeji, l’influenceuse française Caroline Receveur, etc…

Lire aussi :   Dossier : ces 8 couples Togolais qu'on adore !

Elle s’est aussi ajouté un nouveau titre, celui d’auteure à succès.

 

3- Bien entretenir son image

Maintenant qu’elle a levé le voile sur sa vérité, elle a acquis une certaine popularité auprès d’une large audience même si les réactions à son égard restent assez mitigées allant de l’admiration à la haine absolue. Nathalie Koah ne s’est pas arrêtée là ; elle s’est au contraire efforcée de prouver à tous qu’elle avait évolué loin de ce passé non glorieux. Elle s’est donc servie de ses comptes sur les réseaux sociaux pour partager sa nouvelle vie de businesswoman qui ne dépend plus d’un homme mais qui au contraire donne vie à ses projets et crée de l’emploi par la même occasion.

Elle a partagé sur son compte Instagram le lancement de son deuxième livre et de sa propre maison d’édition Stardust Editions. Désormais, on se réfère à elle en tant que chef d’entreprise.

Néanmoins, Nathalie Koah sait que les réseaux sociaux sont là pour faire rêver donc elle partage ses voyages au tour du monde, ses looks pointus des maisons de luxe, ses séjours dans de grands établissements, etc….

 

4- Interagir avec sa communauté

Nathalie Koah a fidélisé sa communauté en leur montrant sa réalité quotidienne, les dessous de ses projets comme son média tour en Côte d’ivoire pour la sortie de son second ouvrage. Elle y partage aussi ses soucis et joies ; elle a notamment publié une annonce de recrutement sur son compte Instagram pour une de ses entreprises.

Lire aussi :   5 manières de discipliner un enfant têtu

Elle y dévoile fréquemment sa fille, ses amis, sa famille et son activité au bureau. Elle immerge ses followers dans sa vie en faisant des lives sur Facebook, discute en direct avec eux et répond à toutes leurs questions la concernant. Cela renforce l’engagement de ses fans envers elle.

 

5- Rentabiliser l’intérêt

Le compte Instagram de Nathalie Koah compte 1,2 millions d’abonnés, sa page Facebook quant à elle en est au 300k près, ce qui fait d’elle une influenceuse en puissance qui peut monnayer son audience auprès de marques intéressées. Elle avait aussi participé à une téléréalité, tout cela c’est grâce à sa popularité née d’un scandale. Elle a su en profiter pour se bâtir un empire à son nom.

Elle a aussi créé sa marque de lingerie Psychee by NK, sa ferme de dix hectares où sont cultivées du cacao et des arbres fruitiers, son application de streaming NK TV et  son agence spécialisée dans les prestations de service Khenas Business.

Un véritable business grâce auquel elle peut aujourd’hui se loger dans un hôtel cinq étoiles de Dubai à 400.000f la nuitée selon son propre aveu aux équipes de Canal +.

En gros, la success-story de Nathalie Koah est un cas d’étude du celebrity marketing à l’ère des réseaux sociaux.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pub

Facebook

Pour ne rien rater