Suivez-nous

Togo

Togo : pour avoir été menacée de publier ses nudes, elle a accepté de coucher avec lui et lui tend ensuite ce piège

Publié

le

Nudes
Rejoignez nous sur Facebook:

Une jeune étudiante résidant à Lomé a failli être victime d’escroquerie ce jeudi 18 juin à cause de ses nudes.

On ne cessera jamais de vous dire de faire attention avec vos nudes. Mais la plupart n’ont pas l’air de nous écouter. Heureusement ce n’est pas le cas cette jeune fille.

Pour certaines raisons, nous avons préféré taire les vrais noms des auteurs.  Une étudiante et un staffeur qui ne se connaissent même pas. On ne voit rien à part un complot en vue de profiter de la jeune femme tant sexuellement que financièrement.

Tout a commencé par une série de messages qui a atterri sur l’écran de la jeune dame. Le jeune staffeur l’a tout d’abord averti par whatsap qu’il a ses nudes. Il a précisé qu’il compte sérieusement les publier sur Instagram au cas où elle ne versait pas la somme de 30 000f.

Capture des discussions

Mais comme il est gentil, ou un vrai con dirait-on, il a aussi proposé une autre alternative. Il a demandé à la go une partie de jambes en l’air au cas où elle n’aurait pas la somme exigée. Et c’est là qu’il a mangé son totem.

La demoiselle a ainsi choisi de coucher avec lui, parce qu’elle n’a pas d’argent. Le rendez-vous a donc été pris sur 11 heures du matin chez la fille. Elle lui a dit de venir plus tôt en lui faisant croire que ses parents ne seront pas à la maison.

Sauf que la jeune étudiante est plus rusée que l’escroc ne l’aurait jamais imaginé. Ou même dans l’autre sens, le gars est plutôt trop bête. Trop facile pour être possible. Mais le jeune escroc a laissé son excitation prendre le dessus. Humm… Vraiment quand l’envie te prend, tu as du mal à te contrôler, ou bien? La raison n’y est plus, il n’y a que la queue qui tient le guidon.

Tout ce qu’on peut vous dire pour la suite, c’est juste qu’il est venu au rendez-vous. Sauf que l’objet du rendez-vous a tourné au cauchemar.

Le gars a été pris au piège. La fille a dû faire appel à ses proches pour arrêter le gars. Au lieu de son p*nis, c’est plutôt un stylo qu’il s’est vu forcé de tenir en main. Il a bien dressé une lettre dans laquelle il reconnaît explicitement avoir tenté d’escroquer la jeune étudiante. Il a attesté ne jamais publier les nudes qu’il a en sa possession.

Nudes

Voici ça lettre

Et comme ça ne suffisait pas, il a du se mettre à genoux pour demander pardon. Sera-t-il gracié?

Nudes

L’escroc en train de demander pardon

Pour l’instant, l’affaire est au chaud et suscite vraiment beaucoup d’interrogations sur la vie privée des populations. D’ici là, restez scotchés mes très chers Gnadoè Tòwo et faites attention avec vos nudes pour ne pas être victime de ces genres d‘escroquerie.

Facebook

Gnadoe Tv