Suivez-nous

à la une

PARCOURS : DE DEMON LASSI À ZAGA BAMBO

Publié

le

Rejoignez nous sur Facebook:

Parler de ZAGA BAMBO est un exercice qui recueille deux versions de la même histoire. Il y a l’histoire racontée par un mélomane togolais et celle racontée par un mélomane de la sous-région, ivoirien de surcroît.

Je vous explique ; nous les togolais continuons de l’appeler DEMON LASSI à part les nouveaux auditeurs tandis que l’ivoirien le connait sous le pseudo de ZAGA BAMBO, voilà la grande différence, ce qui atteste de ses débuts aujourd’hui méconnus par ceux de la sous-région à part un vrai aficionado togolais. Entre ces deux noms, se trouve une très grande histoire musicale pleine de rebondissements.

Comment est-il devenu ZAGA BAMBO et qu’a-t-il fait sous la veste de DEMON LASSI. Chico a le bec ouvert !

Ouvert au monde urbain avec deux sorties respectivement mettez le piment par ANNA BEAT et tassaba concocté sur la terre ivoirienne, ZAGA BAMBO a très vite gagné en notoriété et s’est installé grâce au label BBP de l’artiste arrangeur BEBI PHILLIP. Aujourd’hui, c’est un artiste plus africain que simplement togolais.

Mais avant d’arriver à ce stade de son évolution, tel un cd, il faut rembobiner le lecteur, remonter le temps comme Hiro et vous sortir des vestiges que vous ignorez peut-être.

 

DEMON LASSI

Moussénavivi vous rappelle quelque chose ? Ça c’est seulement pour les fans de la première heure, ceux qui comme nous à l’époque venaient de découvrir à travers les ondes de la radio zéphyr ce nouvel artiste au nom de DEMON LASSI, ce nom qui veut dire en langue de Molière, « le démon prendra la fuite ».

Lire aussi :   Togo/ Musique : Top 6 des collaborations attendues par le public Togolais


De cette première chanson, vont germer les fondations d’une carrière contrôlée par cet homme chétif, teint clair aux origines un peu berbère avec des dreads locks qui avait l’attitude artistique qu’il fallait.

Le public a vite fait de tomber sous son charme surtout après avoir récidivé avec le tube Fiesta featuring POUNDY SYSSE.

Ces deux morceaux vont officiellement asseoir la notoriété de DEMON LASSI sur l’industrie mainstream de l’époque où il participe à plusieurs grandes scènes, remporte des distinctions pour organiser son propre concert en 2011 au palais des congrès de Lomé où les 3000 places ont été toutes occupées.

Pour un petit résumé, il faut savoir qu’il y a huit ans, DEMON LASSI a rempli la grande salle mythique du palais des congrès. Ce n’est plus un défi pour lui. Pour la petite anecdote DEMON LASSI s’est présenté à son concert dans un cercueil ; ce qui avait créé une panique générale dans la salle.

Après son concert et quelques morceaux, il s’est envolé pour l’étranger et a creusé une absence causant son oubli par les mélomanes. Il reviendra quelques années plus tard sur un morceau vodou natoto en featuring avec DOVE’ND sur lequel il a prouvé sa capacité à toaster sur un beat trap.

 

Lire aussi :   Demain il fera beau : Quel environnement durable pour la génération future ?

LA NAISSANCE DE ZAGA BAMBO

Alors qu’on le déclarait inactif musicalement, DEMON LASSI réapparait sous le pseudonyme de ZAGA BAMBO en terre ivoirienne avec des morceaux comme « mettez le piment » et « tassaba » qui le réinstallent dans l’actualité de la musique urbaine.

 

Il jouit actuellement d’une popularité dans un pays qui n’est pas le sien, ce qui est à féliciter car la Côte d’Ivoire est une plaque tournante de la musique urbaine.

Pour ses fans togolais, il revient offrir un concert ce 17 Août au palais des congrès pour rencontrer son public. Sortez massivement !

Facebook

Gnadoe Tv