Suivez-nous

Togo

Pikaluz: Retour sur le destin de cet adolescent téméraire de banlieue « imbattable »

Publié

le

Représentant de Kodjoviakopé, quartier qu’il défend à coups de lyrics imbibées de la vie miséreuse de ces habitants, PIKALUZ se hisse en symbole du renouveau du hip hop au TOGO. KLIMALOR, son premier opus sorti le 25 Mai 2019 est le bilan de ces trois dernières années d’activité intense. Partout, il suscite la convoitise et intéresse, par sa maitrise et sa hardiesse un public large et cosmopolite. Retour sur le destin de cet adolescent téméraire de banlieue « imbattable ».

 

Titulaire d’une carrière ahurissante construite à coups de rebondissements, PIKALUZ incarne le renouveau du rap au TOGO.


BINTOUA, ce titre clash et diagnostic de la musique togolaise est arrivé comme une fusée squatter l’actualité musicale togolaise de l’année 2017. Beaucoup vont s’intéresser à ce jeune homme sorti de l’underground mais avec une consistance remarquable. De prestation en passant par des tours média, il décline son identité et assure sur instru comme un grand lors des sessions freestyles. Cette année 2017, il recevra des distinctions qui donneront un coup de pouce à sa carrière notamment, le prix révélation aux ALLMA et le trophée the HEROES 228.

SES DEBUTS

La grande majorité ignore ses débuts dans les années 2000 passés inaperçus. Il a compris que pour se faire une place, il fallait travailler et proposer quelque chose de totalement différent. D’un rap Français à la base, il a opté pour une volteface qui le fera kicker sur de l’éwé, sa langue maternelle, parlé majoritairement au TOGO dans une voix sciemment écorchée dont il a le secret. Ayant taillé sa particularité, travailler son identité artistique, construit sa team « Atiglinyi », il décida d’attaquer la game et ébranler les Wack Mc’s.

Lire aussi :   Diam's a quitté la France pour s'installer en Arabie Saoudite

LA CONFIRMATION

Après son freestyle, il sortit le son et le clip de Obena qui met en lumière ce que la population dit tout haut, il commence alors se mettre dans la peau de la voix des sans voix. Sur ce second titre, il confirme qu’il n’est pas juste de passage. En 2018, les morceaux se multiplient, de même que les scènes à n’en plus finir et un public sans cesse déchaîné à chacune de ses prestations. Les morceaux comme Adomezé, Koro Koro ou encore Woku Wodi sont quelques uns de ses morceaux appréciés.

KLIMALOR, SON PREMIER ALBUM

22 titres constituent l’album KLIMALOR ou Imbattable en français. Dessus, plusieurs genres ont été abordés. Ceci présente mieux l’artiste. PIKALUZ sera en concert dédicace de cet opus ce 22 Juin au Palais des congrès de Lomé.

Pub

Facebook

Pour ne rien rater