fbpx
Suivez-nous

Découverte

Romain Dotse élève assidu, protégé du proviseur et le chouchou des gos

Publié

le

 

Dotsè Koffi Romain, celui qui deviendra plus tard un ténor du monde médiatique togolais avait aussi commencé quelque part comme on a souvent l’habitude de le dire. Il a passé une partie de son enfance à Kodomé marqué par une étude primaire à l’EPP du quartier. Ensuite le petit Romain à l’époque a continué son CEG du côté de Tokoin Solidarité à l’EPL les colombes. Il n’était pas fait pour trainer sur les bancs comme vous et moi einnn. Gnadoetiquement parlant, il était toujours le premier de la classe et une légende raconte que son Quotient Intellectuel dépasse assez largement celui d’Albert Einstein. C’est à vérifier sinon de toutes les façons Dotsè était un génie. Dotsè, l’élève assidu, le protégé du proviseur et le chouchou des gos faisait partie de la première promotion du lycée de cet établissement. Arrivé sur le campus universitaire de Lomé, attention ne devinez rien sinon vous serez en hors sujet. C’est juste pour vous dire que Romain Dotsè n’a pas fait une école de journalisme comme moi quoi, mais nous deux nous l’avions dans le sang c’est l’essentiel. Il a choisi la Sociologie pour devenir un sociologue de l’éducation.

Le goût pour les médias et l’animation, quel en était la cause ?

En réalité, en réalité je vous le dis, nul ne saurait décrire ou identifier avec perfection l’origine de cet amour fou pour le micro si ce ne sont les chevaliers de l’ordre de gnadoe. Déjà tout petit, il a été initié aux métiers de la culture par son papa (paix à son âme), qui lui-même, fut un grand animateur culturel à l’époque. Son précieux papa était un créateur de projets culturels différents de la scène et des médias. Ainsi, Romain avait le privilège d’effectuer quelques séances de répétitions hebdomadaires avec son papa où il lui demandait de conclure son émission improvisée comme le ferait un journaliste de Africa n˚1 à l’époque. Il n’existe pas d’acte gratuit, aujourd’hui ça pèse dans la balance, tous ces jeux d’enfance, toutes ces émissions improvisées ainsi que les précieux apports de son premier mentor, papa, ont fini par porter leurs fruits. Romain était également un grand fan de foot. Il était même sur le point de signer le plus gros contrat du siècle pour s’engager définitivement avec l’équipe première du Réal Madrid. Malheureusement il a été recalé parce que son talent était largement au-dessus de la moyenne. Mais comme il fait bien tout ce qu’il entreprend et ne voulait surtout pas voler la vedette à Adebayor, il choisit plutôt de commenter les matchs quand les copains jouaient. De fil en aiguille, de bouche à oreille en passant par le mensonge à la vérité, la fibre s’est vite fixée (doucement à ce niveau pour ne pas peser la bouche) au cours des activités culturelles où Romain s’illustrait en tant qu’animateur. Je me souviens encore de ce vendredi soir où le récital battait son plein au lycée. Ma petite amie qui n’était autre que l’ex de Romain m’avait invité pour la semaine culturelle. C’est en ce moment que j’ai vu tout le talent de mon ancien rival. Le gars est un maitre de cérémonie je vous assure. Lors d’une prestation, il a été approché par l’un de ses professeurs qui lui disait ceci : « Dotsè tu seras un grand présentateur télé ». Le travail porte toujours ses fruits quand l’effort est perpétuel et que l’espoir est immortel.

Lire aussi :   LA PAROLE AU BOSS #1

Romain Dotsè s’est surtout révélé lors de la première édition du concours d’animation-présentation télé où il était lauréat dans la catégorie présentation journal avec une moyenne générale de 8,5/10. Un record marginalisé mais jamais égalé.

Tout est au mieux dans le meilleur des mondes possibles

Après le BAC, Romain voulait continuer sa formation dans une école de journalisme à l’étranger. Cependant, la nature en a décidé autrement. Plus qu’un choix, il était dans l’obligation d’embrasser un autre domaine faute de moyen à cause de la maladie de son papa. Loin de mettre ses genoux à terre (si ce n’est pas pour prier), il a trouvé en ce drame un second souffle pour continuer le combat comme un vrai djanta. Manquant de moyens pour suivre une formation spécialisée dans les métiers de la communication, il a commencé par bousculer Hervé Djéssoa (Professeur Abawoé), à qui il doit toute sa réussite. Ce dernier, croyant en son potentiel, a décidé de l’intégrer dans l’administration de la TV2 et finit par l’insérer sur le projet Lokomotiv de Hyacynthe Atta. Ce nouveau monde deviendra une véritable école où tout est à apprendre pour le passionné Romain Dotsè.

Romain fait partie de ces personnes qui sont destinées à figurer sur nos petits écrans et son parcours le témoigne assez largement. Télé Loisirs sur la TVT, Top Music en 2013 sur la TV2, Campus en Live sur la TVT en 2014, Samedi Show co-présentés par Benito et Bayas sur la TV2 en 2014, Culturax sur la TV2 en 2015, Avant-première et On est Konekté sur la TV2 en 2015, ça Bouge sur Télé Sport en 2016, Cocktails sur la même chaîne en 2017, Lékéma sur la TV2 en 2018 ou encore un concours de journalisme Web dénommé Koffi Koncept en 2018 avec notre très cher GNADOEMAGAZINE.

Lire aussi :   Guy Watson : Une icône dans l’univers de la communication au Togo

Romain et l’histoire de ses mentors

Pour réussir, il faut s’inspirer d’un doyen tout en gardant son originalité, sa particularité et son style. Il y a un adage qui dit copier n’est pas voler. Romain a su bien le faire en apprenant auprès de Hervé Djessoa. Il lui doit réussite, respect et honneur. Hervé Djessoa, en tant que directeur de programme à la TV2, a placé sa confiance en Romain et lui a confié des programmes majeurs de grandes audiences, à lui un jeune présentateur qui n’était qu’à ses débuts. Le professeur Abawoé le suivait de près et corrigeait ses prestations à la lettre. Par ailleurs, pour se faire former, Romain a une forte admiration pour des messieurs et dames du monde médiatique togolais à l’instar de Jerry Katanga, Alain Mouaka, Toto Patrick, Maryse Acotié ou encore Julio Teko.

L’œil du spécialiste

Je vais vous dire quelque chose siaaaa et vous pouvez le dire à 6millions de personnes de votre entourage, ils feront du gnadoe à leurs proches qui qui vont informer leurs voisins et ainsi de suite. Selon notre présentateur et animateur Romain Dotsè, il existe toujours un creux énorme, vaste, profond et large en terme de contenu de divertissement surtout au niveau des chaînes de télévision togolaise. Les médias ont souvent tendance à mettre un accent particulier sur la chose institutionnelle comme les marches, oups bref la politique, l’économie, les faits de société…. Ainsi ces derniers ont finalement minimisé tout ce qui est divertissement. Pour Romain, il devient impérieux de proposer un contenu de divertissement (comme nous savons si bien le faire à notre manière propre à nous à Gnadoe) à notre audience en vue de créer une émulation dans le Showbiz togolais.

Lire aussi :   La libre antenne de Jamx : des déclarations à cœur ouvert

Des défis restent à relever

Globalement, suite à un délibéré gnadoetiquement professionnel, il en ressort finalement que le confrère Romain Dotsè a réussi brillamment et avec mention la première phase de sa carrière. Les tests ont révélé qu’il a accumulé plusieurs expériences, il a fait preuve d’endurance et de professionnalisme. Mais comme pour tout grand homme, le combat n’est jamais fini. Malgré un background au-dessus de la moyenne, Romain Dotsè veut relever encore d’autres défis personnels comme ramener une audience plus large vers les chaînes locales.  Courage et surtout bonne suite de carrière à notre confrère Romain Dotsè.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vidéo de la semaine

Facebook

Pour ne rien rater