Suivez-nous

Buzz

Assassinat de l’employé qui a fait un selfie avec le corps de Maradona, les médias argentins clarifient la situation

Publié

le

Maradona
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

La mort de Diego Maradona continue de faire bouger la toile. Après la rude bataille que mène sa famille vis-à-vis du partage de ses biens, les regards sont actuellement tournés vers les trois employés qui avaient pris des photos avec le cadavre de Maradona.

L’un d’eux aurait été assassiné par les fans de Maradona.

Voici les faits

Nous allons vous résumer l’histoire en ces quelques phrases. Quelques jours après le décès de Diego Maradona, nous avons appris que trois employés de la maison funéraire dans laquelle son corps a été installé ont pris des selfies et l’ont partagés sur les réseaux sociaux.

Les fans du footballeur ont manifesté leur mépris à l’égard de ces employés. Certains ont même menacé de les assassiner. Et voilà que quelques heures après, une vidéo a circulé dans laquelle le corps sans vie d’un homme, ayant la même corpulence que l’un des employés (Diego Molina), avait été découvert. Rapidement, la vidéo a été relayée sur les réseaux sociaux, avec la phrase : Ils ont tué l’homme au salon funéraire ».

Après investigations, les médias argentins ont clarifié l’affaire

Les médias argentins ont affirmé qu’en réalité, le corps de l’homme découvert dans la vidéo qui circule, n’est pas celui de l’employé qui a pris des selfies avec le cadavre de Diego Maradona.

Lire aussi :   Gnadoe Magazine offre une grosse somme à celui qui nous enverra les photos du mariage de Romain Dotse

<<La vidéo réelle date de mars 2020 et n’a rie à voir avec le travailleur du salon funéraire qui a pris la photo avec Maradona après avoir ouvert le couvercle du cercueil… La police a identifié le corps comme étant Alejandro Gabriel Delfino, 39 ans>> rapporte un média.

Même si les images et vidéos continuent de circuler, gardez à l’esprit que Diego Molina, le travailleur qui a pris des selfies avec le cadavre de Maradona est toujours en vie. La punition qui leur a été infligée après leur acte est le licenciement. Les trois employés ont été licenciés, aucun n’a été assassiné. N’oubliez pas de vous abonner à Gnadoe Magazine pour avoir les vraies infos.

Facebook

Gnadoe Tv