Suivez-nous

Actus

Sessimè : voici ce que risquent tous ceux qui s’en prennent à elle

Publié

le

sessimè
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

Depuis hier, ça ne “tire” que sur l’artiste béninoise de la chanson Sessimè. A la grande finale de la 3e saison de The Voice Afrique Francophone, Fogane, le malheureux finaliste a choisi Sessimè pour une prestation en duo.

A la fin de la prestation, le maître de cérémonie, Claudy Siar a demandé à Sessimè de donner son avis sur la prestation de Fogane. Grande a été la surprise des coachs, du public et de claudy quand ils ont appris que Sessimè ne portait pas Fogane dans son cœur.

“Il a certes, du talent et il me séduit à chaque fois qu’il chante, mais je suis béninoise et mon cœur reste béninois”, a déclaré la chanteuse devant des millions de téléspectateurs.

Cette sortie de l’auteure du titre “Accro“, n’a pas du tout fait plaisir aux togolais. Ces derniers très en colère promettent de “faire chier” Sessimè. Autrement dit, elle n’est plus la bienvenue au 228.

Mais ce qu’ignorent toutes les personnes qui tiennent des propos diffamatoires à l’égard de la chanteuse, c’est que, nous sommes dans un pays de droit.

“Ecrire sur les réseaux sociaux que vous allez lyncher quelqu’un peut vous conduire en prison. Facebook peut bloquer votre compte et aussi juste une plainte contre vous dans votre pays peut vous envoyer en prison”, déclare le célèbre journaliste Noel Kokou Tadegnon

“On a tous été choqué par la réaction de Sessimé hier dans The Voice Afrique francophone. Mais, ce n’est pas une raison d’écrire certaines choses, car l’appel à la haine ou à la violence constitue une violation des standards de la communauté de Facebook”, a-t-il ajouté.

Facebook

Gnadoe Tv