Suivez-nous

Events

The Heroes 228 : les réactions de Pikaluz et Mic Flammez repartis bredouilles

Publié

le

Rejoignez nous sur Facebook:

Anh gnadoè people, édé gbava loo*. Le PDRG et le «dieu du rap togolais» sont repartis bredouilles lors de la 5è cérémonie de récompense «The Heroes 228» ce samedi 04 janvier au palais des Congrès de Lomé. M. Rachid Souleymane et son équipe ont sans doute infligé à Mic Flammez et Pikaluz, de quoi passer une mauvaise soirée.

Apparemment cette défaite sera très difficile à digérer unh. Voir ses rivaux être récompensés et ne répartir avec rien.. Eh, la douleur de ça là, humm. Personne ne s’y attendait surtout pour  Pikaluz et ses fans très bouillants avec des pancartes et des foulards à l’effigie de Pikaluz aka le «dieu du rap togolais».

«Ooh kpoa, Luzi n’tô kéké mouhô trophée dékpéo maa* ( Ooh donc, Luzi n’aura aucun trophée !?)», s’est interrogé un spectateur assis près de moi.
Mais dans tout ça, c’est leur réaction qui fut étonnante. Déçus, ils ont dû quitter précipitamment la salle avec leur staff.

Chacun de son côté : Mic Flammez avec son backeur (Lawstav) mdr, et Luzi de son côté avec son convoi. Ce qui n’est pas pour déplaire à ses «éléphanteaux» qui trouveraient son attitude de mature et bonne. Venir par une porte et s’en sortir par une autre après que leur espoir fut éteint. Éla véa déh* ( ça va faire très mal).

Lire aussi :   Lancement 2ème Edition Togo Top Impact

Pour cette 5è édition de «The Heroes 228» , l’interprète de « aller-retour» n’aura aucun mérite. Considéré comme l’artiste du moment avec ses tubes, cette décision semblerait injuste aux yeux du public très étonné. Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Comme le dit l’adage, « tous les jours ne sont pas dimanches ». On sait très bien ce que ça fait d’échouer près du but surtout devant les fans assoiffés de voir leur artiste brandir le trophée. Malheureusement, Pikaluz s’est vu ravir la 12è place par Edem Drackey avec son titre «Amévévé».

Comment vont-ils prendre cette nouvelle défaite ?

Sinon «The Heroes» ya vivi n’tor. En tout cas, on attend de voir la suite.
« Égna kpêtèa lé dzimé gon gon…»

Facebook

Gnadoe Tv