Suivez-nous

Togo

Investigation : Dans les coulisses de TIENS et ses fausses offres d’emploi en vue d’enrôler de nouveaux membres

Publié

le

TIENS et ses fausses offres d’emploi
Rejoignez nous sur Facebook:

Depuis plus d’un an nous tirons la sonnette d’alarme mais certaines personnes qui n’ont aucune pitié pour la jeunesse togolaise ne veulent absolument pas cesser leurs agissements. Par ces personnes, entendez TIENS, Destination Succès. Dans le souci de lancer une nouvelle alerte, nous avons recueilli divers témoignages des victimes des agissements de TIENS pour les exposer publiquement afin de les faire cesser.

 

D’abord TIENS c’est quoi ?

TIENS est une compagnie qui a commencé ses activités en Chine en 1992 comme société de vente en détail mais qui s’est depuis lors développée en un grand conglomérat avec plusieurs divisions. Et TIENS qui se trouve au Togo n’est qu’une des nombreuses branches de la société à travers l’Afrique. TIENS a donc commencé dès la fin des années 90 à distribuer ses produits de santé en utilisant une méthode de distribution connue sous le nom de marketing de réseau.

Avec cette option de vente en réseau, TIENS a donc pu pénétrer avec succès plusieurs pays d’Asie, d’Amérique, d’Europe et d’Afrique dont justement le Togo. A ce niveau il convient de préciser que l’activité de TIENS qui est censée être la vente de produits de santé est légale et n’est pas une arnaque en soi. Cependant, leur système de réseau est-il vraiment une solution pour la jeunesse qui veut s’en sortir ?

Tout d’abord voici la partie émergée de l’iceberg. TIENS promet la richesse et l’indépendance financière à tous les jeunes grâce à leur système. Il suffit pour cela d’apporter 160.000 FCFA, pour recevoir des soins et produits de santé. Puis de convaincre deux autres personnes de faire la même chose, ils deviennent vos filleuls. Puis ces deux doivent en amener encore deux chacun et ainsi de suite. Et plus vous amenez de personnes, plus vous passez à l’échelon supérieur comme dans tout système normal de marketing de réseau. Ainsi à chaque nouveau niveau atteint, vous avez des gains de plus en plus élevés, qui vont de 78 200 FCFA au premier niveau à plus de 1.000.000 au 5e et même 8.000.000 au 10e. Plus haut vous aurez une voiture offerte et même un voyage tous frais payés. Mais alors où est le piège me direz vous ?

 

Ce qu’on ne vous dit pas

La partie immergée de l’iceberg représente tout ce qu’on ne vous dit pas justement. En bref, c’est que le marketing de réseau est beaucoup plus difficile qu’on veut vous le faire croire. Plus qu’autre chose, il vous fera courir derrière les gens pour les enrôler au dessous de vous et ainsi avoir vos gains. Ensuite même si vous, vous êtes déterminé et travailleur, cela ne suffit pas. Il faut que vos filleuls soient tout aussi actifs que vous. Car pour récupérer vos gains du niveau 2, tous vos filleuls doivent être au niveau 1. Et ainsi de suite. Concentrez-vous, ça va se corser.

Lire aussi :   10 choses à savoir avant de sortir avec un homme marié

Ainsi par exemple, supposons que vous êtes arrivé au niveau 5. Si vous voulez vos gains, il faut absolument que vos deux premiers filleuls soient au niveau 4, que leurs 4 filleuls suivants soient au niveau 3, que les 8 filleuls de ces 4 précédents soient eux même au niveau 2 et que les 16 filleuls de ces 8 précédents soient au niveau  1. Votre système ne doit pas avoir un seul trou, tout le monde doit avoir ses deux filleuls. Quand on sait à quel point il est difficile d’arriver seulement au niveau 3, vous comprenez aisément qu’il vous sera très compliqué d’aller au bout. Pour être au niveau 3, il vous faut 14 personnes en tout au dessous de vous. Combien de jeunes à Lomé peuvent trouver 160.000 comme cela ? Et vous comptez en trouver 14. Même Tom Cruise éviterait cette mission impossible.

Très très très peu de gens y arrivent et au prix d’efforts absolument colossaux. Pour tenter cela, vous devez limite travailler vous même pour trouver des filleuls à vos filleuls. Croyez-moi cette tâche est ardue.

Et quand on suit cette logique jusqu’au bout, on se rend compte que les vrais gagnants de ce système ne sont que les premières personnes qui ont amené TIENS dans ce pays. Ils se garantissent des gains en profitant des nouveaux arrivants. Et ils ne s’inquiètent pas pour les jeunes qui arriveront à atteindre le niveau 5 ou même 10 car ils savent que sans un réel plan d’attaque pour engranger un max de filleuls (ce que eux ils ont avec les fausses offres d’emploi), ils n’y arriveront pas et laisseront tomber dès le niveau 3 au pire.

Abordons maintenant leurs fausses offres d’emploi justement.

 

Concrètement, de quoi s’agit-il ?

Profitant du manque d’emploi et du nombre de chômeurs élevés surtout parmi les jeunes, TIENS a trouvé un moyen efficace de rassembler le plus grand nombre de personnes à ses réunions d’information. Pour ce faire, ils publient sur WhatsApp et Facebook, des offres d’emploi très attirantes. Une fois que vous les contactez, ils vous donnent rendez-vous à leur siège (le plus souvent Tokoin-Casablanca) pour vous faire passer un entretien d’embauche.

Lire aussi :   Voici comment le Coronavirus menace le développement de l’Afrique

Leur stratégie étant bien huilée, ils vous donnent rendez-vous souvent dans les environs d’Atikoumé (souvent près du Supemarché Champion) pour que vous ne vous doutiez de rien. Une fois arrivé, vous leur faites signe, et ils envoient quelqu’un vous chercher. Cette personne se présente comme un simple accueillant et dit n’avoir aucune information probante à vous communiquer. Ensuite elle vous conduit au lieu d’entretien. Mais une fois sur place, vous vous rendez compte déjà que le nombre de postulants est énorme, des centaines de jeunes pullulent à la devanture. Pour couronner le tout, vous apprenez que vous allez assister à une réunion d’information sur TIENS et son marketing de réseau. La plupart du temps, la personne qui vous a donné rendez-vous sur WhatsApp est même injoignable.

Dans cet état des choses, certains s’en vont tout simplement. D’autres, curieux, restent pour voir. D’autres encore, furieux, veulent rester pour poser quelques questions aux responsables. C’est justement cette catégorie que nous avons interrogé.

 

De l’entretien d’embauche, il ne sera jamais question

Les personnes frustrées demandent souvent des comptes aux accueillants ou à des responsables qu’ils ont pu joindre. On leur répond de patienter et que personne n’a jamais dit qu’on ne ferait pas d’entretien. De patienter jusqu’à la fin.

Ainsi après une heure d’attente vous êtes convié à rentrer dans une salle. Dans cette salle, pendant 2h de temps on vous parle des avantages de TIENS, de comment y adhérer, comment devenir riche. Mais vous avez pour obligation d’éteindre vos téléphones en entrant car selon eux, les téléphones agissent sur les machines utilisées dans la salle (les téléphones agissent sur micro et projecteur aussi ? Anh). Et vous ne pouvez plus sortir de la salle avant la fin de la séance. Ainsi, bloqué durant deux heures, on vous parlera de tout sauf d’embauche.

TIENS et ses fausses offres d’emploi

Les plus courageux ont bien sûr essayé de poser la question. Mais les présentateurs, de manière sournoise, esquivent les questions du genre ou les remettent à plus tard. Elles n’auront jamais de réponses concrètes. Pour ceux qui se plaignent d’avoir été floués, on leur répond que c’est Dieu qui les a envoyés pour profiter d’une opportunité ou que c’est leur destin qui les a conduit là.

Lire aussi :   Top 5 des facultés et écoles de l'université de Lomé où on trouve les plus belles filles

 

Les répercussions

Avec de tels agissements, TIENS se garantit un nombre important de personnes pour assister à leurs réunions. Mais à quel prix ?

La vie n’est-elle pas assez dure pour le jeune togolais à la recherche d’emploi ? Vous le faites se déplacer des fois de l’intérieur même du pays (certaines personnes disent avoir prêté de l’argent pour faire le voyage depuis Badu ou Sokodé). Ils font même tout pour convaincre ces jeunes d’aller chercher les 160.000 pour venir adhérer. Ils leur suggèrent même à demi-mot d’aller en prêter. Ces jeunes font quoi comme travail pour trouver 160.000 ? Ils les ont embauchés quelque part ? Pourquoi agir ainsi contre vos propres frères ?

Questionnés, les responsables de TIENS déclarent toujours que les événements organisés au Palais des Congrès et pour lesquels ils disent recruter des hôtesses ont bel et bien lieu. Et que les hôtesses sont bel et bien recrutées grâce à ces offres. Mais dans les faits, le nombre de personnes déplacées avec ces offres est clairement et largement supérieur au nombre de personnes qu’ils peuvent recruter.

TIENS et ses fausses offres d’emploi

Étonnamment, ils ont de nombreux adeptes qui sont même infiltrés un peu partout. D‘aucuns vous abordent dans les cafétérias, d’autres à l’université, d’autres encore viennent à votre lieu de travail pour vous convaincre d’y adhérer. Ces infiltrés ne sont pas payés par TIENS, loin de là. Il ne s’agit que de jeunes crédules qui se sont fait embarquer dans cette mission impossible et qui cherchent à tout prix des filleuls pour au moins atteindre le niveau 3.

Dans ce même pays on a vu Cash Express débarquer avec un système pyramidal similaire dans lequel on rentre avec seulement 1000 FCFA, où sont-ils aujourd’hui ? ESMC est au bord du gouffre quelque part aussi. Pour QNET n’en parlons même pas, ils sont recherchés par la police. Posez vous la bonne question : Combien de jeunes TIENS a-t-il enrichi depuis là ?

Si les autorités ne réagissent pas face à ces fausses offres d’emploi, c’est à nous de le faire. Etant donné que leur activité est réglementaire qu’est-ce-qui empêche TIENS de communiquer normalement sur les réunions ? Pourquoi sans cesse donner de faux espoirs à la jeunesse togolaise ? Pourquoi ne pas expliquer aux jeunes clairement dans quoi ils s’embarquent. Cela suffit, nous devons taper du point sur la table. Les jeunes réfléchissez vraiment à votre vie, posez vous les bonnes questions. Analysez tout avant de vous embarquer.

Facebook

Gnadoe Tv