fbpx
Suivez-nous

Togo

Togo : affluence des jeunes au service des passeports, où vont-ils et pourquoi ? la réponse

Publié

le

Il y a quelques jours nous évoquions l’affluence inhabituelle au niveau des services du passeport de Lomé. Au fil des jours, la forêt humaine devient touffue, au point d’attirer les attentions.

Ce matin, le fil d’attente dépasse tout entendement. Une queue de plusieurs dizaines de mètres se fait remarquer de l’entrée de ces services jusque sur le goudron qui va vers le carrefour GTA. « Je suis ici depuis 4 heures du matin. Mais il y a au moins plus de 400 personnes avant moi sur la liste. Vous pouvez imaginer à quelle heure ces gens sont arrivés ici. C’est pas croyable », nous confie un demandeur.

Après avoir rempli le formulaire de demande de passeport, aussitôt arrivé sur les lieux, il faut avoir un le courage d’aller se mettre dans cette queue kilométrique pour enfin, à pas de tortue, arriver au guichet et se faire accepter le dossier. Commence alors une autre période d’interminable attente au bout de laquelle le postulant, une fois son tour arrivé, est appelé à faire les autres formalités.

C’est un parcours de combattant. Mais ces jeunes sont prêts au sacrifice, même à dormir sur les lieux s’il le faut. « Il y a des gens qui viennent ici à 1 heure du matin. En attendant l’ouverture des portes du services des passeports, ils dorment ici », informe un photographe rencontré sur les lieux.

Lire aussi :   Les véritables origines de Tina Kunakey

Il ajoute : « Cette affluence est inhabituelle. Il est vrai que pendant les vacances, les demandeurs arrivent en grand nombre, mais ce que nous voyons ici depuis quelques jours est surprenant ».

La raison est toute simple. Tous ces jeunes veulent partir aux Etats Unis. Puisque dans les nouvelles dispositions des autorités américaines, pour jouer désormais à la DV Lottery (loterie visa), il faut avoir un passeport en cours de validité. Or chaque année, ils sont des milliers à jouer à la loterie visa, un programme du gouvernement américain.

La plupart de ces jeunes sont des diplômés sans emploi. « Je dois partir, aller loin de ce pays. Vous, vous voyez ce pays vous offrir une opportunité ? On nous demande de créer nous-mêmes notre entreprise, mais personne ne vous donne l’argent. Quand on va auprès des banques pour demander crédit, elles vous demandent des garanties, des titres fonciers avant de vous donner l’argent. Où est-ce qu’un jeune sorti des universités peut trouver un titre foncier ? », demande un autre postulant.

Pour lui, l’horizon n’est pas dégagé. L’avenir, au Togo, est difficile à prévoir. Il faut donc aller se chercher ailleurs. « Quand je vois des amis revenir de l’Europe ou des Etats Unis et réaliser des choses ici, je me demande ce qu’ils ont plus que moi. Mes talents, je préfère aller les vendre ailleurs, puisqu’on ne me les reconnaît pas ici. Nous sommes fatigués d’espérer dans ce pays. On fait trop d’effort pour finalement ne rien avoir. Quand on nous offre des opportunités ailleurs, il faut les saisir », ajoute-t-il.

Lire aussi :   Maxi Talk Show : Wisdom Dotse prépare une émission télé

Ces jeunes partent, parce qu’ils ne croient plus en leur pays qui est pillé, en leurs dirigeants qui refusent de procéder à une redistribution équitable des richesses.

Source : I.K icilome

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Moussa

    11 octobre 2019 à 12 h 43 min

    Les dirigeants africains s’il vous plait il faut avoir l’amour de votre chère continent.surtout le Togo. ont ne peux pas développer une nation sans les jeunes.les autorités togolaise tout temps cherchent à détruire à tout basculé il n’y a même une personne qui est positif parmi eux ou bien ils ne savent pas dirigés?si tu pense positif tu deviens un cible c’est que tu veux le pouvoir.je jure que je connais des gens dans le gouvernement togolaise qui ont une personne 12000hectares à lui seul ils sont nombreux les anciens et nouveaux douaniers les ministres etc…ils détruisent le pays chaque jour soient disant dirigeants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vidéo de la semaine

Facebook

Pour ne rien rater