Suivez-nous

Togo

3 grandes conséquences que pourrait entraîner le couvre-feu au Togo

Publié

le

Couvre-feu
Rejoignez nous sur Facebook:

Le gouvernement togolais devrait bientôt officiellement annoncer la reprise du couvre-feu à partir du 18 décembre 2020 au 3 janvier 2021. Suite à cette information, certains Togolais ont manifesté leur désaccord. Des affiches de riposte ont vu le jour. On pouvait y lire ”Nous réclamons un Togo libre. Nous disons Non à ce couvre-feu au Togo”.

Il est clair que le couvre-feu aura des conséquences sur la vie quotidienne des Togolais. Gnadoe Magazine vous en présente donc 3 des plus notables.

L’exode

Le couvre-feu est instauré uniquement dans la capitale, ce qui fait des autres villes du pays, des endroits propices pour bien profiter des fêtes de fin d’année. Certains organisateurs décideront de délocaliser leurs événements vers l’intérieur du pays, afin de récolter assez d’argent en cette période.

Les habitants de Lomé étant mécontents vis-à-vis de cette décision, décideront tout simplement d’aller se recréer dans les autres villes. D’ailleurs, ce sera un moyen pour eux de voyager un peu et changer d’air. Nous ne sommes pas des devins mais nous sommes sûrs que Lomé la capitale sera ennuyante en cette fin d’année.

Chute économique

Les bars et les places de fêtes sont les plus touchés par l’instauration de ce couvre-feu. Ils seront probablement obligés de fermer à 18 h et de rouvrir à 6 h. Or, c’est dans la nuit profonde que les bars font assez de chiffres. Surtout en période de fêtes, ces endroits sont très fréquentés par la population. Malheureusement, ils ne feront pas assez de recettes en cette fin d’année.

Lire aussi :   Grosse bagarre en pleine messe à cause d’un gel hydroalcoolique

Rappelons que cette année, le plus grand festival annuel a été suspendu à cause du Coronavirus. Il s’agit bien sûr de la Foire Internationale Togo 2000. Or, ce festival est très bénéfique pour l’économie togolaise, puisque les investisseurs de la sous-région y participent. Avec l’instauration du couvre-feu, l’organisation des événements dans les bars et boîtes de nuit seront suspendus.

Le sexe à outrance

Pendant que certains décideront d’aller fêter hors de la capitale, d’autres (qui ne pourront pas se déplacer) seront obligés de passer plus de temps avec leurs conjoints(es). Une bonne dose de bière et de nourriture, suivies d’une bonne partie de jambes en l’air suffisent largement. L’année prochaine, Gnadoe Magazine vous reviendra pour vous faire un bilan du nombre de grossesses enregistrées pendant les périodes de fêtes (mdr).

Il faut quand même avouer que l’instauration du couvre-feu était la meilleure des solutions pour éviter la propagation du Coronavirus. En plus, la population n’est pas vraiment privée de liberté, puisque les activités festives pourront avoir lieu au cours de la journée. Continuons de respecter les mesures barrières.

Facebook

Gnadoe Tv