Suivez-nous

Togo

Togo : cri de cœur déchirant d’Aimé Abra Tenu, jeune entrepreneure

Publié

le

Entrepreneur
Rejoignez nous sur Facebook:

Avec la crise que traverse le Togo actuellement à cause du Coronavirus, plusieurs secteurs sont touchés. Les entrepreneurs ne sont de ce fait, pas épargnés. Le gouvernement apporte tout de même, à sa manière son soutien aux plus démunis à travers des mesures telles que : Novissi ou encore le partage des denrées alimentaires.

Le constat amère qui est fait cependant est celui selon lequel la plupart pour ne pas dire la quasi-totalité des denrées distribuées sont des produits importés. Pourtant, au Togo, nous avons de jeunes entrepreneurs capables de fournir ces mêmes produits et même, de meilleure qualité.

 

Le marché togolais n’est pas facile à gagner

Surtout avec la superstition qui entoure les produits locaux. Le moment est donc idéal pour la promotion de ces produits par nul autre que le gouvernement lui-même. Cela aurait apporté un coup de boost inestimable à tous ces jeunes qui se battent pour faire avancer les produits « Made in Togo ». Malheureusement, cela n’a pas été fait.

Nos jeunes et talentueux entrepreneurs togolais se sont donc sentis lésés par le gouvernement. Parmi eux, Aimé Abra, prodructrice de savon de la région des plateaux, n’a pas caché sa consternation.

 

A travers un post Facebook qui sonne comme un déchirant cri de coeur, elle a appelé les autorités togolaises à revoir le cas de tous les producteurs du « Made In Togo ».

Elle a publié sur sa page Facebook :

Lire aussi :   Coronavirus : le chanteur togolais Pheno Ambro envoie un message fort aux togolais et au monde

 » Ce serait bien que le gouvernement togolais et les agences nationales qui font des dons aux plus vulnérables achètent des produits alimentaires et non alimentaires chez des entrepreneurs togolais ! C’est quoi tomate Samba, Top Saho, c’est qui spaghettis je ne sais plus quelle marque ? C’est quoi savon truc machin maaa ?

Quand est-ce que vous allez comprendre que C’EST À VOUS DE DONNER L’EXEMPLE ?

C’est vrai que ces importateurs aussi créent de l’emploi au Togo… Mais s’il vous plaît REGARDEZ AUSSI CEUX POUR QUI et AU NOM DESQUELS VOUS FAITES DE GRANDS DISCOURS… CEUX QUE VOUS APPELEZ VOS CHAMPIONS…

Combien sommes nous à pouvoir nous salarier et nous déclarer à la CNSS ? Vous avez les chiffres. Si jamais vous ignorez notre existence, nous allons nous présenter à nouveau.

Je suis entrepreneure togolaise, artisanne savonnière, formée par ma maman et des centres de formation professionnelles en Europe, habitante de Kpalimé. Je produis les savons karikari, le meilleur savon naturel hydratant de qualité Internationale aux normes ISO22716 du Togo.

J’ai la capacité de produire au moins 3000 pains par jour, mais je ne peux sortir qu’à peine 1500 par mois…

Mon pays chéri je veux te servir, je veux me rendre utile pour toi.  »

Lire aussi :   Woodin, vive les couleurs, vive la diversité

Un véritable et déchirant cri du coeur de cette jeune togolaise prête à travailler pour son pays.

Et elle n’est pas seule ; ils sont nombreux à vouloir apporter leurs pierres au developpement de la terre de nos aïeux, mais les conditions très souvent ne s’y prêtent pas.

Nous espérons du moins que cette sonnette d’alarme sera entendue au haut lieu et que bientôt, nous pourrons consommer beaucoup plus de produits fabriqués au Togo, par les Togolais et pour les Togolais.

Pub

Facebook

Gnadoe Tv