Suivez-nous

Togo

Togo/Musique : à la découverte de l’artiste Chaarlity, un rescapé de la musique

Publié

le

Chaarlity
Rejoignez nous sur Facebook:

Il existe de ces personnes qui malgré tous les accros et événements de la vie réalisent leur passion. C’est le cas de l’artiste Chaarlity avec la musique.

 

Une enfance difficile et des aléas de la vie

Né d’un père togolais et d’une mère française, Chaarlity a passé les 13 premières années de sa vie à Lomé. Passionné de musique dès son jeune âge, il n’avait d’yeux que pour le hip-hop et le RnB Togolais. Il découvrira plus tard le rap français et sera influencé par ce dernier dans sa future carrière d’artiste. Avec son ami Wesdiddy , il crée son premier groupe nommé Criminels.

Chaarlity

Mais la vie ne lui ayant pas fait de cadeaux, il se retrouve orphelin de père et doit aller vivre avec sa mère au Bénin pour se donner corps et âme à ses études. Découvrant les dures réalités de la rue et luttant pour y survivre, Chaarlity se forge un caractère bien trempé. Tous ces événements de la vie étant profondément encrés en lui, ils resortent entièrement dans ses compositions musicales.

 

Les débuts dans la musique béninoise

Entre 2013 et 2015 il s’intègre peu à peu au monde musical béninois avec son premier single “Ne me juge pas”. Après quelques autres singles, il sort en featuring avec Reno Long (Membre du label AFROPOP) la tuerie rap intitulée “Rien n’est gratuit”. Ce titre lui permettra de remporter le trophée de meilleur single rap aux awards du plus grand festival hip-hop béninois, le festival Hip-Hop Kankpe.

Lire aussi :   Angelique Kidjo, Burna Boy, Wizkid, Mr Eazi nominés aux Grammy Awards

Chaarlity

Sa carrière décolle de façon définitive lorsqu’il lâche le single “Mon échec à la morgue” dans les bacs. On retrouve dans ce morceau punchlines, technique, flow et texte hardcore et très accrocheur. Le public ne peut résister à ce cocktail de bonne qualité et l’adopte définitivement.

 

Une polyvalence hors norme et un featuring avec Vano Baby

Chaarlity n’est pas ce genre d’artiste bloqué sur un style. Sa polyvalence lui permet de mettre un peu de côté le rap hardcore et de s’adonner à un style plus doux et plus dansant : du rap afro chanté.

De ce changement de style naîtra de nombreux singles comme “Tout seul” et “Trop compliqué” mettant en avant sa belle voix mais encore plus ses talents de lyriciste déjà entrevu. La danse et l’Afrique ne faisant qu’un, le single “I don’t mind” vient donner un peu plus de couleur à sa carrière tant il est apprécié du public et est passé en boucle dans les nightclub du Bénin mais aussi ceux du Togo.

Chaarlity

En sortant le titre “Boyi” en featuring avec le chouchou du Bénin Vano Baby, Chaarlity se taille une place de choix dans le show-business béninois tant le morceau est plébiscité dans tout le pays et est repris en chœur à chaque fois qu’il passe nuit et jour.

Lire aussi :   Communiqué/Ministère : Appel à candidature aux postes d’enseignants fonctionnaires et conseillers d’orientation

 

2020, année du premier opus

L’année 2020 n’est pas toute rose pour le monde entier actuellement mais Chaarlity a décidé de mettre bien ses fans avec la sortie de son premier opus. Titré RACINE, il s’agira d’un EP dont Le nombre de titre n’a pas été dévoilé. Néanmoins un cover est déjà disponible et le premier extrait du projet est sorti il y a peu.

Chaarlity

Cover de l’EP Racine de Chaarlity

Il s’agit du morceau titré “Pour rien au monde”. Le clip vidéo (Un film à la smooth criminal de Michael Jackson) est une véritable leçon de vie et est disponible ci-dessous.

Après avoir conquis sa terre d’accueil le Bénin, Chaarlity vise-t-il avec Racine un retour à ses origines le Togo pour se lancer par la suite vers une conquête de l’Afrique toute entière et du monde entier? L’avenir nous le dira.

Facebook

Gnadoe Tv