Suivez-nous

Actus

Magali Wora lance un SOS pour sauver les artistes en danger pendant cette crise

Publié

le

Magali Wora SOS
Rejoignez nous sur Facebook:

Magali Wora lance un appel à tout le monde sur la situation précaire dans laquelle se trouvent certains artistes en cette période de crise.

Entrée dans le monde du hip hop en 2001, Magali Palmira WORA a été manager dès 2001 de plusieurs artistes Gabonais dont NGT, Secta’a, Movaizhaleine, Naneth avec qui elle fait la Finale du Prix Découvertes RFI 2005 et les KORA Awards 2005 (Meilleur Espoir Féminin Afrique Centrale), Carlam, Arnaud Nzamba, Didier Kompani, Mélina Ondjani.

C’est pour répondre à un besoin de légalisation de ses activités qu’elle crée l’association REAL BLACK MUSIC dont elle est la Présidente et le Manager Général. Magali Palmira a été représentante du label Sud-Africain Rockstar4000 pour Sony Music Africa. Mais aussi Directrice de Casting pour The Voice Afrique Francophone Saison 2. Elle continue d’être la représentante Francophone de la chaine de télévision musicale MTV Base Africa et du TV Show Coke Studio Africa.

Aujourd’hui elle est connue pour sa bravoure, sa capacité à défendre la cause des artistes et acteurs culturels. Elle est la voix des sans-voix et clame haut et fort ce que d’autres n’arrivent pas à dire.

C’est dans cette optique qu’elle a lancé récemment un SOS et a évoqué les raisons pour lesquelles certains artistes ont du mal à décoller et à s’auto-suffire dans le domaine musical. Elle s’explique en ces termes :

Lire aussi :   Un pasteur tue une fidèle en voulant réaliser un miracle

 » Beaucoup d’internautes s’interrogent sur le fait que les artistes ne soient pas très actifs dans les cotisations de dons alimentaires ou ne mettent pas la main à la pâte.
À titre de rappel, les mêmes personnes qui s’interrogent sur l’absence de cotisation des artistes sont les mêmes qui ne viennent à nos concerts que si c’est gratuit ou s’il y a un artiste international présent. Dans le cas contraire il n’y a personne. Les mêmes qui se plaignent sont aussi ceux-là qui n’achètent pas les CD, ne vont pas sur les plateformes de streaming légales et ne payent jamais pour aucune musique…les adeptes du « tout gratuit » … »
a-t-elle déclarée

Et de renchérir, « Finalement comment allons-nous cotiser et contribuer avec de l’argent qu’on n’a pas ?… Les artistes sont dépendants de la consommation payante du public. Nous ne faisons pas dans les portefeuilles magiques, il me semble. Nous faisons partie des secteurs les plus touchés car les spectacles, concerts, expositions, gombo de mariage, de baptême, d’anniversaire sont annulés. Et après le déconfinement, nous ferons partie des secteurs qui vont reprendre en dernier. »

Elle termine en disant : « Et le pire dans tout ceci, c’est que presque partout en Afrique, la majorité des dirigeants prennent des mesures d’accompagnement pour tous les secteurs sauf pour celui des arts et de la culture. Mais quand il faudra se faire réélire ce sont les mêmes artistes délaissés qui seront appelés à contribution à coût d’argument patriotique. Ceci est un SOS pour rappeler que nous aussi qui travaillons dans le secteur de l’art, nous sommes en danger. »

 

Beaucoup d’internautes s’interrogent sur le fait que les artistes ne soient pas très actifs dans les cotisations de dons…

Posted by Magali Palmira Wora on Tuesday, April 14, 2020

 

Lire aussi :   UN VOLEUR DE MOTO BRÛLÉ VIF A AVÉPOZO

Que pensez-vous de cette opinion de Magali ? Faites-nous parvenir vos avis en commentaire

Pub

Facebook

Gnadoe Tv