fbpx
Suivez-nous

Togo

Togo/Musique : L’album, est-il si important pour un artiste ?

Publié

le

L’album est aujourd’hui le format préféré des artistes togolais, ou plutôt, le plus convoité par tous ceux et celles qui se lancent dans la musique. Plusieurs de ces chanteurs considèrent l’album comme une sorte de confirmation de leurs statuts d’artistes vis-à-vis de leurs prédécesseurs ou camarades du show-business. Au Togo, on pense généralement que réussir à faire un album, c’est l’idéal pour sortir de l’underground.

L’importance accordée aux sorties d’albums, dans l’univers musical togolais actuelle, laissent croire qu’il n’y a pas d’autres alternatives légitimes pour se faire respecté en tant que chanteurs professionnels. L’album est devenu une démonstration de force pour nos artistes, ou un comparateur de talent. Le publique est traîné dans cette logique et les conséquences apparaissent souvent sous forme de propos discriminatoires à l’endroit des artistes qui n’en dispose pas [d’albums]. Il y a donc nécessité de remettre à jour les notions autour de ce concept.

D’où vient cette valeur accordée au format album pour qu’il ait autant d’importance dans la carrière des artistes togolais ? Devrait-on se référer au nombre d’albums pour juger du talent d’un artiste ? Au final, peut-on s’en passer et espérer qu’à même une carrière louable ?

Le concept d’album

À la différence d’un EP, d’un Maxi ou d’une playlist, l’album est un regroupement de plusieurs chansons cohérentes dans l’ordre des titres et des messages véhiculés. C’est un format qui demande beaucoup d’investissement personnel de l’artiste ainsi que de son producteur en matière d’inspiration. En gros, on parle d’un chef-d’œuvre dont l’écoute communique le maximum d’informations sur l’artiste et son univers musical. Le nombre de chansons sur un album est souvent supérieur ou égal à dix. Un album n’est jamais gratuit, et ça ne devrait pas changer, parce qu’il y a une bonne raison qui doit conduire un artiste à y penser.

Lire aussi :   Comment cet antillais de 54 ans a-t-il réussi à conquérir l'Afrique avec TRACE ?

Pourquoi et quand faire un album ?

Deux grandes raisons peuvent pousser un artiste à enregistrer un album. Soit par volonté, ou carrément pour honorer un contrat de production. Outre ces deux raisons, la nécessité d’un album est aléatoire dans la carrière d’un artiste.

L’album est le format de base qui régit le système des maisons de production. Ce qui en clair, signifie qu’en absence de contrat de production, l’artiste n’a aucune obligation de faire un album. Ce dernier peut rouler sur des singles commerciales pour gagner de l’argent.

Un album pour être confirmer ?

Un artiste peut faire plusieurs albums sans jamais quitter l’étape underground. Et contrairement à ça, un autre artiste peut se rendre populaire avec un seul single, ou en enchaînant que des singles. La confirmation dont on fait souvent mention est beaucoup plus une affaire personnelle que professionnelle.

Un album et non une playlist

Plusieurs artistes, pour ne pas dire tous les artistes togolais font des singles sur une période donnée, puis les regroupe plus tard sur un disque et le lancent sous forme d’album. Il s’agit là d’une playlist, car pour un album, on doit être capable de ressentir l’artiste dans un univers musical comme défini ci-dessus. L’album doit être préparé du premier track au dernier. Il ne s’agit pas de lister simplement des chansons et de les gravés sur un disque.

Lire aussi :   LePapara ft Sean Chrizzy - Guerrier

Alors, l’album on oublie ?

Tant qu’un artiste en autoproduction peut toujours enchaîné des singles qui feront assez de buzz pour accroître sa popularité, l’album est un sujet aléatoire dans sa carrière, jusqu’à la signature du premier contrat en major.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pub

Facebook

Pour ne rien rater