Suivez-nous

Actus

Togo/Showbizz : Aamron dézingue un blogueur sur la toile et s’attire les éloges du public

Publié

le

aamron
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

Le rappeur togolais Aamron a récemment fait une sortie sur sa page Facebook. Lors de sa publication, il a démoli si on peut le dire ainsi, le sulfureux et controversé bloguer togolais Samuel Saam.

Tout est parti d’une publication que le blogueur a faite sur sa page Facebook. Dans la publication, il est clair que ce dernier s’est sévèrement attaqué à Aamron. Une chose que le rappeur n’a pas du tout apprécié. Pour montrer son mécontentement, il a donc fait une publication dans laquelle il “fait le résumé de la vie” de Saam.

Pour lui, Saam est un vendu qui a perdu ses repères. N’ayant pas pu réaliser son rêve de rappeur, il a donc choisi pour métier, le dénigrement, la calomnie et tout ce qui va avec.

Dans sa publication, Aamron a détaillé comment il a eu à traiter avec Saam et ce qui en est le résultat. Il  a aussi raconté comment le jeune blogueur a essayé de torpiller ses collaborateurs et anciens employeurs.

Cette sortie d’Aamron a été appréciée par certains internautes.

“Il a trop fait avec Sabotage. Donc dans tout ça, c’est la vraie image de Samuel Saam?”, commente un internaute.

“Je ne sais même pas pourquoi tu réponds à celui qui n’a même pas fait deux morceaux dans sa carrière. Je me demande pourquoi il n’a pas réussi à faire une brillante carrière ?”, se questionne un autre utilisateur.

Eu égards de tout ceci, on sent que la plupart des internautes ne portent pas le jeune Saam dans leur cœur. Cependant, le sulfureux blogueur reste serein et zen. Il dit être imperturbable face à toutes ces critiques. Selon lui, Aamron le dénigre, car il a refusé d’appartenir à son staff par le passé et il est aigri parce qu’il apporte son soutien à Santrinos.

Lire aussi :   Toute la vérité sur le jet privé que Davido prétend avoir acheté

Cette histoire rocambolesque est digne d’un film Western. On attend donc la suite. Continuez à vous abonner à Gnadoemagazine.

Facebook

Gnadoe Tv