fbpx
Suivez-nous

Vue d'ailleurs

Un avion se pose en catastrophe dans un champ de maïs (vidéo)

Publié

le

Un avion se pose en catastrophe dans un champ de maïs (vidéo)

Un avion de la compagnie aérienne Ural Airlines a perdu l’usage de ses deux moteurs après avoir rencontré un vol de mouettes, et a réussi à se poser dans un champ de maïs sans faire de victimes.

L’Airbus A321 immatriculé A321 VQ-BOZ de la compagnie russe avait décollé le 15 août 2019 à 6h15 de Moscou-Zhukovsky en direction de l’aéroport de Simféropol en Crimée, avec 226 passagers et sept membres d’équipage. Mais quelques minutes après le décollage, le vol U6-178 a été victime de multiples chocs aviaires, les deux moteurs CFM56 ingérant apparemment des oiseux. Les pilotes ont alors interrompu leur montée et réussi à poser l’avion dans un champ de maïs à environ 1 kilomètres de la piste, réacteurs éteints et train d’atterrissage rentré. Aucun incendie ne s’est déclaré et le fuselage est resté relativement intact, permettant l’évacuation des passagers. Dix personnes dont trois enfants ont « reçu des soins médicaux » selon les services d’urgences, mais aucune blessure grave n’a été rapportée.

Vidéo intégrée

Un communiqué d’Ural Airlines a confirmé hier l’atterrissage en urgence, expliquant que « grâce au professionnalisme de l’équipage, l’atterrissage s’est déroulé sans conséquences tragiques ». Les passagers « ont été évacués et se trouvent actuellement dans le terminal de l’aéroport », où la compagnie « utilise au maximum toutes les réserves pour le départ le plus rapide des passagers vers leur destination et la restauration des horaires de vol ».

Dans ce que les médias russes appellent déjà le « miracle de Ramensk », en référence au « miracle de l’Hudson » en 2009 quand un A320 de US Airways s’était posé sur la rivière de New York sans faire de victimes, le commandant de bord Damir Yusupov et le copilote Gregory Murzin ont été immédiatement élevés au rang de « héros » par le Kremlin, qui leur remettra bientôt des « décorations d’état ».

Lire aussi :   Dans un an Naomi Osaka devra choisir sa nationalité

 

Source : Internet

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vidéo de la semaine

Facebook

Pour ne rien rater