Suivez-nous

Actus

Ancien cireur de chaussures, voici comment Pélé est devenu le roi du football

Publié

le

pélé
Google Images
Rejoignez nous sur Facebook:

Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, né le 23 octobre 1940 à Três Corações (Brésil, État du Minas Gerais), est un footballeur brésilien évoluant au poste d’attaquant et de meneur de jeu du milieu des années 1950 au milieu des années 1970.

Figure majeure du football qui est considéré comme le plus grand joueur de l’histoire, il est le seul footballeur à avoir été champion du monde à trois reprises, en 1958, 1962 et 1970, avec la sélection brésilienne.

Mais ce que vous ne savez pas est que la vie de Pélé n’a pas été rose. Il a dû se battre pour se tailler une place au sommet.

 

Cireur de chaussures

Né d’une famille modeste, le jeune Edson Arantes do Nascimento se met très jeune au ballon rond grâce à son père footballeur. La famille n’a pas beaucoup d’argent, et Edson, après l’école, devient cireur de chaussures. Il intègre le Santos FC à quinze ans. Très vite, il est remarqué par ses qualités de buteur et devient titulaire de l’équipe du Brésil, deux ans plus tard, pour participer à la Coupe du monde en Suède en 1958. Alors, Pelé, héros national, devient une idole absolue dans le monde du football. Un nom scandé comme un cri de victoire. Cette notoriété planétaire va lui peser longtemps.

 

Le début d’une grande carrière

En effet, étant titulaire de l’équipe de Brésil, Pélé a fait des merveilles. Il emmena trois fois la fameuse Seleção vers la victoire en finale de la Coupe du monde : d’abord, en Suède (1958) alors qu’il avait à peine dix-sept ans, puis au Chili (1962) et, enfin, au Mexique (1970), après l’affront de l’élimination dès le premier tour, en 1966, en Angleterre.

Lire aussi :   Une vidéo accablante sur l'affaire de viol de Neymar a fuité (vidéo)

Le pays avait beau être secoué politiquement, Pelé l’intouchable survolait toutes les crises de régime sans perdre son sourire ni son coup de pied magique. Nous pouvons dire que Pelé est arrivé au moment où le Brésil est devenu un pays moderne. Un Brésil qui croyait en sa réussite

 « Je n’étais pas un faiseur de miracles, avoue-t-il, mais je crois que j’ai fait beaucoup plus pour le Brésil avec mon football et en étant moi-même que bien des hommes politiques payés pour le faire. », a-t-il déclaré en toute franchise.

Cinquante ans plus tard, celui qui a enregistré 1 283 buts en 1 367 matchs est devenu une sorte de sage qui refait avec modestie le parcours de sa vie. Il n’a fait que croire en lui et à sa bonne étoile. Le reste appartient sans doute à la magie. Celle d’un homme qui avait des ailes sur un terrain de foot.

Pour rappel, Pélé est également acteur, scénariste et producteur. Depuis sa retraite sportive, Pelé est l’ambassadeur pour l’ONU et l’UNESCO à l’Éducation, l’Écologie et l’Environnement. Il continue également à prêter son image à diverses entreprises et a occupé le poste de ministre des Sports du Brésil entre 1995 et 1998. Avec Mário Zagallo, il est le dernier survivant des joueurs brésiliens ayant disputé la finale de 1958.

Lire aussi :   Whatsapp : paiement et envoi d’argent bientôt effectif

 

Facebook

Gnadoe Tv