Suivez-nous

Vue d'ailleurs

Zambie/scandale : Une femme mariée meurt en plein ébat s*xuel avec un prêtre

Publié

le

prêtre
operanews
Rejoignez nous sur Facebook:

C’est l’histoire d’une femme mariée qui est décédée dans la chambre d’un prêtre après avoir menti à son mari qu’elle se rendait à une cérémonie funéraire.

Humm les femmes ! On aura tout vu avec elles. Mais que faisait-elle dans la chambre de ce prêtre ?

Le drame s’est produit en Zambie il y a de cela quelques jours. Selon certaines informations recueillies, le prêtre Abel Mwelwa, vivait dans une relation amoureuse secrète avec une femme qui, elle autre, est membre de la Ligue des femmes catholiques de l’église « St Maurice » à Lusaka.

Au nom de Monicah Mulenga, elle a rendu visite à son amant prêtre dans la nuit de jeudi au vendredi saint pour vivre une soirée fatidique. En plein ébat s*xuel, le prêtre a remarqué que la femme perdait connaissance. Paniqué, il a donc demandé assistance à d’autres femmes de la Ligue et le mari de la défunte, pour qu’elle soit transportée à l’hôpital. Malheureusement, Monicah n’a pas survécu.

« Tous les jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire », dit-on !

Mais le comble dans cette histoire est que le mari de la défunte, Owen Mulenga, serait bel et bien au courant de l’infidélité de sa femme. Il déclare, je cite : « ma défunte épouse entretenait cette relation depuis plus d’un an avec le père Mwelwa. Je l’ai découvert le 19 Novembre 2019 lorsque j’ai trouvé des messages whatsapp dérangeants du père dans le téléphone de ma femme… consciente du fait, elle avait endommagé le téléphone en le jetant dans l’eau bouillante. Par la suite, nous avons failli divorcer mais on a été conseillé et très vite, nous nous étions réconciliés. Tout allait bien jusqu’à ce que leur relation ne soit à nouveau ravivée… » A déclaré Owen Mulenga.

Lire aussi :   Voici combien de temps devrait durer une relation s3xuelle selon les femmes

Abattu par le tragique décès de son épouse, Owen Mulenga ajoute : « certainement que le prêtre avait continué de la b*is*r avec fougue malgré qu’elle lui dise de s’arrêter, puisqu’elle a un problème cardiaque. Cela nous arrive quand je lui fais l’amour. Mon degré de sentiment pour elle faisait que lorsqu’elle commençait par manquer d’air en plein ébat, je la comprenais et j’arrêtais… »

Suspendu du corps pastoral et reconnaissant les faits, le prêtre Abel a donc promis couvrir les funérailles de la défunte (une indemnité 150.000 franc zambien), mais Owen et sa famille ont donc refusé.

 

En tout cas, comme on le dit souvent : « tout acte a un prix ». Mes Gnadoè peeps, mais est-ce bien de coucher avec la femme d’autrui ? Vos avis nous intéressent !

Facebook

Gnadoe Tv